Michel GUY, dit Guy de TOURS (v. 1560-v. 1610)
Je voudrais être…
Paris, 1598 [Léon Willem, 1878].

Je voudrois estre, au profond de la mer,
Ou sur un mont, quelque roche insensible ;
Je voudrois estre une souche impassible
A celle fin de ne pouvoir aymer.

Pour aymer trop et pour trôp estimer
Une beauté rigoureuse au possible,
Je souffre au cœur un tourment si terrible
Qu’il n’en est point là bas de plus amer.

Dieux immortels, si la pitié demeure
Dedans vos cœurs, permettez que je meure,
Ou que je sois en marbre transformé ;

A celle fin qu’en si dure nature
Je puisse mieux supporter l’avanture
D’un miserable aymant sans estre aymé.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Je voudrois estre, au profond de la mer,
Ou sur un mont, quelque roche insensible ;
Je voudrois estre une souche impassible
A celle fin de ne pouvoir aymer.

Pour aymer trop et pour trôp estimer
Une beauté rigoureuse au possible,
Je souffre au cœur un tourment si terrible
Qu’il n’en est point là bas de plus amer.

Dieux immortels, si la pitié demeure
Dedans vos cœurs, permettez que je meure,
Ou que je sois en marbre transformé ;

A celle fin qu’en si dure nature
Je puisse mieux supporter l’avanture
D’un miserable aymant sans estre aymé.

 

En ligne le 30/08/22.
Dernière révision le 01/10/22.