««« Deuca­lion »»»

« Pyrrhe » dans :
Ron­sard
1553
~ Toujours ne tem­pête…

~#~














 

Deucalion. Pro­mé­thide ou pro­mé­thé­an, nou­veau ré­pa­ra­teur, thes­sa­lien.

Deucalion fils de Pro­mé­thée et mari de Pyrrhe fut Roi de Thes­sa­lie, pen­dant le temps duquel advint un grand déluge, et se sau­va avec sa femme dans un navire qui l’ame­na au mont Par­nasse. Les eaux abais­sées il enten­dit que l’oracle avait répon­du, que pour répa­rer nature humaine il fal­lait jeter der­rière le dos les os de la grand-mère : À cette cause Deu­ca­lion et Pyrrhe jetèrent ain­si des pierres, celles de lui furent chan­gées en hommes, et celles de Pyrrhe en femmes.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 80r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_166_167]
(texte modernisé).

[Deucalio­néan. Py­thon.]


 

«««  #  »»»

Deucalion. Pro­me­thide ou pro­me­the­an, nou­ueau re­pa­ra­teur, the­sa­lien.

Deucalion fils de Pro­me­thee & mari de Pyrrhe fut Roi de The­sa­lie, pen­dant le temps duquel aduint vn grand deluge, & se sau­ua auec sa femme dans vn nauire qui l’ame­na au mont Par­nasse. Les eaux abais­sees il enten­dit que l’oracle auoit respon­du, que pour repa­rer nature humaine il fail­loit iet­ter der­riere le doz les os de la grand’ mere: A ceste cause Deu­ca­lion & Pyrrhe iet­terent ain­si des pierres, celles de luy furent chan­gees en hommes, & celles de Pyrrhe en femmes.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 80r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_166_167]
(texte original).

[Deucalio­nean. Py­thon.]