««« ou­bli ou oubliance »»»

« oubli » ou « oubliance » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Comble d’oubli… (Canz., 189)
Grévin
1561
~ Mon navire s’en va… (Canz., 189)
Chante­louve
1576
~ Seine qui fais…
Le Saulx
1577
~ Plutôt de l’Uni­vers… (Th., 123)
~ Plutôt le ciel voû­té… (Th., 124)
La Bode­rie
1582
~ Si doncques j’ai…
Cathe­rine Des Roches
1583
~ Ausonie, Calabre…
Cornu
1583
~ Plutôt du ciel astré…
Louven­court
1595
~ Baisers doux, et mignards…
Sainte-Marthe
1600
~ De Nature, du Ciel…
Claude Gar­nier
1609
~ Ores les airs…

~#~














¶ « l’oublieux ruisseau » (Certon) : le Léthé
 
 

«««  #  »»»

Oubli ou Oubliance. Pro­fond, se­cret, en­roüil­lé, pa­res­seus, sor­cier, ioïeus, pai­sible, long, ta­ci­turne, som­meil­leus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 187v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_381]
(texte original).

[Obli­uieus /-euse. Eau, in­gra­ti­tude, Lethe, nuict, onde, pa­uot, somme ou som­meil, temps, tombe ou tom­beau, vin.]

[Oublieus /-euse. Eau, in­gra­ti­tude, le­tar­gie, Lethe, nuict, somme ou som­meil, temps, Thraces, tombe ou tom­beau, vin.]