Antoine de CHANDIEU (1534-1591)
La glace est luisante et belle…
Paris, Mathieu Guillemot, 1587.

XXXI.

La glace est luisante et belle :
Le monde est luisant et beau,
De la glace on tombe en l’eau,
Du monde en mort éternelle.
Tous deux à la fin s’en vont :
Mais la glace en eau se fond :
Le monde et ce qui est sien,
S’évanouit tout en rien.
 
 
 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

XXXI.

La glace est luisante et belle :
Le monde est luisant et beau,
De la glace on tombe en l’eau,
Du monde en mort éternelle.
Tous deux à la fin s’en vont :
Mais la glace en eau se fond :
Le monde et ce qui est sien,
S’évanouit tout en rien.
 
 
 
 
 

 

Version de 1591 en ligne le 22/05/13,
remplacée par celle de 1587 le 05/12/19.
Dernière révision le 07/12/19.