««« atten­te »»»

« attente » dans :
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 5]
Grévin
1560
~ L’Amour nous point, nous brûle…
Jo­delle
1574
~ Démo­phoon, Céphale…
Boys­sières
1578
~ Tout à coup je me sens…
Pon­toux
1579
~ Vouloir m’épronne…

~#~














 

Attente. Dési­rée, en­nuyeuse, longue, vaine, trom­pe­resse, frus­trée, tarde ou tar­dive.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 26v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_59]
(texte modernisé).

[Attendant. Prison­nier.]

[Attendu /-ues. Lettres, nou­velles, re­tour.]

[[Mon] attente. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quel­que faveur, […] appellent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Table d’attente. Front.]


 

«««  #  »»»

Attente. Desi­ree, en­nuieuse, longue, vaine, trom­pe­resse, frus­tree, tarde ou tar­diue.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 26v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_59]
(texte original).

[Attendant. Prison­nier.]

[Attendu /-ues. Lettres, nou­uelles, re­tour.]

[[Mon] attente. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quel­que faueur, […] appelent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Table d’attente. Front.]