Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Démo­crite »»»

« Démo­crite » dans :
Grévin
1561
~ Je me ris de ce monde…
La Jessée
1583
~ Ingrate Dame…
Chassignet
1594
~ Quand je viens à penser…

~#~














 

Démo­crite. Moqueur, philo­sophe naturel, abdé­rite, pauvre, docte, facétieux.

Démo­crite a été un philo­sophe natif d’Abdère, qui s’est tota­lement employé à la connais­sance de plusieurs sciences : même pour vaquer plus soigneu­sement aux choses natu­relles, il se creva les deux yeux. Ne faisant cas des biens de fortune il a vécu pauvrement, et dit-on qu’il se moquait de toutes les actions humaines et casuels évé­nements, ainsi comme Héra­clite en pleurait. Il mourut âgé de cent neuf ans.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 77v°-78r° [Gallica, N0050715_PDF_161_162]
(texte modernisé).

[Voir aussi philo­sophie et Aris­tote, Diogène, Empé­docle, Épi­cure, Platon, Pytha­gore]























Demo­crite. Moqueur, philo­sophe naturel, abde­rite, pauure, docte, facetieus.

Demo­crite a esté vn philo­sophe natif d’Abdere, qui s’est tota­lement emploié à la connois­sance de plusieurs sciences: mesmes pour vaquer plus soigneu­sement aux choses natu­relles, il se creua les deux yeux. Ne faisant cas des biens de fortune il a vescu pauurement, & dit on qu’il se moquoit de toutes les actions humaines & casueles eue­nemens, ainsi comme Hera­clite en ploroit. Il mourut aagé de cent neuf ans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 77v°-78r° [Gallica, N0050715_PDF_161_162]
(texte original).

[Voir aussi philo­sophie et Aristote, Diogene, Empe­docle, Epi­cure, Platon, Pytha­gore]