««« ra­vage »»»

« ravage » dans :
La Haye
1553
~ Ce petit Dieu m’a mis…
Jo­delle
1574
~ Ne les a-t-on pu donc…

~#~














 

Ravage. Im­pé­tueux, enne­mi, pil­lard, sou­dain, vé­hé­ment ou vio­lent, bel­li­queux, for­cé, tem­pé­tueux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 226r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_458]
(texte modernisé).

[Voir aussi rapt ou ra­vis­se­ment, ra­vis­seur.]


 

«««  #  »»»

Rauage. Im­pe­tueus, enne­mi, pil­lard, sou­dain, ve­he­ment ou vio­lent, bel­li­queus, for­cé, tem­pes­tueus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 226r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_458]
(texte original).

[Voir aussi rapt ou ra­uis­se­ment, ra­uis­seur.]