««« ivro­gne­rie »»»

 

~#~














 

Ivrogne­rie. Chan­ce­lante, in­sen­sée, cra­pu­leuse, ver­meille, in­tem­pé­rée, vo­lup­tueuse, hé­bé­tée, vi­laine, rouge, in­fâme.

L’Ivro­gne­rie est la cause et la source de la cor­rup­tion du corps.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 142r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_290]
(texte modernisé).

[Ivrogne /-s. Aga­mem­non, Bac­chus, bi­be­ron, gour­man­dise, Ho­mère, Suisses, ton­ne­lier.]

[Voir aussi ivro­gne, Si­lène.]


 

«««  #  »»»

Iuron­gne­rie. Chan­ce­lante, in­sen­see, cra­pu­leuse, ver­meille, in­tem­pe­ree, vo­lup­tueuse, he­be­tee, vi­laine, rouge, in­fame.

L’Iuron­gne­rie est la cause & la source de la cor­rup­tion du corps.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 142r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_290]
(texte original).

[Iurongne [+iurogne +ïurongne +iürongne] /-s. Aga­mem­non, Bac­chus, bi­be­ron, gour­man­dise, Ho­mere, Suisses, ton­ne­lier.]

[Voir aussi iurongne, Si­lene.]