««« re­nard »»»

« renards » ou « renard » dans :
La Gra­vière
1558
~ Trouver le feu…
Hes­teau
1578
~ La Nature a don­né…
La Jessée
1583
~ Plutôt en paix…
Du Buys
1585
~ De notre Odet…

~#~














 

Renard. Cau­te­leux, trom­peur, fin, coué, puant, mange-poule, ru­sé, gla­pis­sant, sub­til. Le dimi­nu­tif Re­nar­deau.

On dit que le Renard a cette ruse, que quand il se voit accu­lé des chiens il met sa queue entre ses jambes et pisse dessus, puis en arrose les chiens, et lorsqu’ils sentent la puan­teur de son urine, ils se retirent, et le laissent aller.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 227v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_461]
(texte modernisé).

[Renarde. Astuce.]

[Renardier. Rai­sin.]

[Vulpine. Fraude.]


 

«««  #  »»»

Regnard ou Renard. Cau­te­leus, trom­peur, fin, quoué, puant, mange-poule, ru­sé, gla­pis­sant, sub­til. Le dim. Re­nar­deau.

On dict que le Renard à ceste ruse, que quand il se voit accu­lé des chiens il met sa queuë entre ses iambes & pisse dessus, puis en arrouse les chiens, & lors qu’ils sentent la puan­teur de son vrine, ils se retirent, & le laissent aller.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 227v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_461]
(texte original).

[Renarde. Astuce.]

[Renardier. Rai­sin.]

[Vulpine. Fraude.]



 

Liens

* Parmi les dossiers péda­gogiques de la BnF, une enlu­minure repré­sente le renard et toute sa nature, extraite du Livre de chasse de Gaston Phébus (fin XIVe sècle), avec un extrait du texte.

* Sur Gallica, on peut voir une gravure repré­sentant la chasse des Renards, et Tessons, extraite de La Vénerie de Jacques Du Fouilloux, Paris, 1614.

Liens valides au 10/07/10.