Pierre de CORNU (1558-1622)
Je suis un trou…
Lyon, Jean Huguetan, 1583.

«««

textes de
Cornu

 


 

 
 
 

 


«««

»»»


 

Solution :
?

 

ouvrir sur Gallica : Diverses poésies, Énigme, p. 194.

Je suis un trou cerné de toutes parts,
Et cotonné d’une laine crêpée,
Laquelle étant le plus souvent cardée,
Ne perd le crin de ses cheveux épars.

Quand on me touche, il me semble que j’ards,
Et que je sens une chaleur cachée,
Ou quand quelqu’un d’une targue assurée,
Pour m’assaillir vient forcer mes remparts,

Par mon canal une claire rivière,
Laquelle avait demeuré prisonnière,
Souvente fois serpente ses ruisseaux.

Je ne me sers d’une riche parure,
Mais bien de ce qui clôt mon ouverture,
En pénétrant le fond de mes tuyaux.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Je suis un trou cerné de toutes parts,
Et cotonné d’une laine crêpée,
Laquelle étant le plus souvent cardée,
Ne perd le crin de ses cheveux épars.

Quand on me touche, il me semble que j’ards,
Et que je sens une chaleur cachée,
Ou quand quelqu’un d’une targue assurée,
Pour m’assaillir vient forcer mes remparts,

Par mon canal une claire rivière,
Laquelle avait demeuré prisonnière,
Souvente fois serpente ses ruisseaux.

Je ne me sers d’une riche parure,
Mais bien de ce qui clôt mon ouverture,
En pénétrant le fond de mes tuyaux.

«««    »»»
 

En ligne le 17/12/19.
Dernière révision le 02/12/20.