««« che­veux »»»

« che­veux » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Grâces qu’à peu… (Canz., 213)
Du Bellay
1549
~ Ces Cheveux d’or sont les Liens…
~ Qui a nom­bré…
~ Qui a vu les Lis, et les Roses…
1550
~ Ces cheveux d’or, ce front…
~ Rendez à l’or…
1552
~ Ce ne sont pas…
Ron­sard
1552
~ Avec les lis…
~ Ô doux par­ler…
~ Son chef est d’or…
~ Le feu jumeau…
Baïf
1552
~ Tu as les yeux…
~ Haute beauté…
1555
~ Ô beaux yeux azu­rins…
Tahu­reau
1554 [1870]
~ En quel fleuve aré­neux…
Louise Labé
1555
~ Ô beaux yeux bruns…
Pas­quier
1555
~ Et de ses yeux…
Magny
1557
~ Ces beaux che­veux dorés…
Gré­vin
1561
~ Ces beaux che­veux crê­pés…
Buttet
1561
~ Ô blonds che­veux…
Ellain
1561
~ Quand Jupi­ter…
Bel­leau
1565
~ Amour étant las­sé…
~ Qu’Amour voulant for­ger…
Gadou
1573
~ Ces cheveux d’or…
Des­portes
1573
~ Solitaire et pen­sif…
Perrin
1574
~ Toujours au plain des champs…
Gou­lart
1574
~ Celui qui a…
Jamyn
1575
~ Si la beauté périt…
~ Ô beaux che­veux…
Cour­tin
1581
~ Ô doux pro­pos…
~ Ô doux dédain…
~ Rien ne me plaît…
~ Ces frères jume­lets…
La Jessée
1583
~ Ô ris com­blé…
Cornu
1583
~ Je suis un trou…
Isaac Habert
1585
~ Blonds sont ses longs che­veux…
~ Autant qu’on voit la nuit…
Poupo
1585
~ Quand je serais mille ans…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux cheveux…
Du Tron­chet
1595
~ Par soleil voile prendre… (Canz., 11)
~ Si ma vie se peut… (Canz., 12)
Louven­court
1595
~ Cheveux fri­sés…
Las­phrise
1597
~ Ton poil, ton œil, ta main…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ Ô doux regards…
~ Ô cheveux, doux liens…
Ner­vèze
1605
~ Beaux cheveux mes liens…
Malde­ghem
1606
~ Si ma vue peut tant… (Canz., 12)
Claude Gar­nier
1609
~ Ô beaux yeux bruns…
~ Soit qu’elle parle…
Lope de Vega (Lancelot, traduc­teur)
1622
~ Tous les ruisseaux ouverts…

~#~














 

Cheveux. Tes­ton­nés, vo­le­tants, mols, fri­sés, cri­neux, liés, pen­dants ou pen­dil­lants, blonds, ado­nins, per­ru­qués, hous­sus, primes, bour­sou­flés, on­doyants, passe-sil­lon­nés, égaux, re­trous­sés, flot­tants, entre-noués, touf­fus, cor­don­nés, épars, re­bour­sés, mi­gnons ou mi­gnards, affi­lés, beaux, coif­fés, éten­dus, re­gra­dil­lés, las­cifs, pas­se­fi­lés, ren­ver­sés, mou­vants, tour­nés, fo­lâtres, en­tre­mê­lés, om­bra­geux, crê­pil­lon­nés, fé­mi­nins, en­la­cés, crê­pés, on­dés, tors, anne­lés, da­me­rets, tres­sés, do­rés, crê­pe­lus, re­cro­quil­lés, pliés, tré­lui­sants, énon­dés, épan­dus, cor­de­lés, errants, fa­çon­nés, en­tor­til­lés, jau­nis­sants, tis­sés, re­tors, dé­liés, houp­pe­lus, on­de­lés, noués, re­crê­pés, longs, éta­lés, tor­tis, re­fri­so­tés, hé­ris­sés, trous­sés, épar­pil­lés, jaunes, dres­sés, blon­dis­sants.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 58r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_122]
(texte modernisé).

[Capil­laire. Racine.]

[Cheve­lé. Prin­temps.]

[Chevelu /-ue /-s. Apol­lon, arbre, branche, Cé­rès, chef, chêne, étoile, femme, feuille, fo­rêt, lierre, mar­cotte, Nymphes, occa­sion, orme, Orphée, per­ruque, Phé­bus, pin, plan­tal ou plan­teau, plante, poil, poi­reau, ra­cine, ra­meau, sa­pin, So­leil, tail­lis, tête, Ti­tan.]

[Cheveu d’or. Apol­lon.]

[Éche­ve­lé /-ée /-s. Érinne, Hé­cates, Mé­dée, Naïades ou Na­vondes, Nymphes, prê­tresses, rage, Ti­si­phone.]

[Voir aussi barbe, che­ve­lure, crin ou cri­nière, tresse et Bé­ré­nice.]


 

«««  #  »»»

Cheueus. Tes­ton­nez, vo­le­tans, mols, fri­sez, cri­neus, liez, pen­dans ou pen­dil­lans, blonds, ado­nins, per­ru­quez, hous­sus, primes, bour­sou­flez, on­doians, passe-sil­lon­nez, egaus, re­trous­sez, flo­tans, entre-noüez, touf­fus, cor­don­nez, espars, re­bour­sez, mi­gnons ou mi­gnards, affi­lez, beaux, coif­fez, esten­dus, re­gra­dil­lez, las­cifs, pas­se­fi­lez, ren­uer­sez, mou­uans, tour­nez, fo­lastres, entre-meslez, om­bra­geus, cres­pi­lon­nez, fe­mi­nins, en­las­sez, cres­pez, on­dez, tors, anne­lez, da­me­retes [sic], tres­sez, do­rez, cres­pe­lus, re­cro­quil­lez, pliez, tre­lui­sans, enon­dez, espan­dus, cor­de­lez, errans, fa­çon­nez, en­tor­til­lez, iau­nis­sans, tis­sez, re­tors, de­liez, hou­pe­lus, on­de­lez, noüez, re­cres­pez, longs, esta­lez, tor­tis, re­fri­so­tez, he­ris­sez, trous­sez, espar­pil­lez, iaunes, dres­sez, blon­dis­sans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 58r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_122]
(texte original).

[Capil­laire. Racine.]

[Cheue­lé. Prin­temps.]

[Cheuelu /-ue [+uë] /-s. Apol­lon, arbre, branche, Cere, chef, chesne, estoille, femme, fo­rest, fueille, lierre, mar­quotte, Nymphes, occa­sion, orme, Orphee, per­ruque, Phœ­bus, pin, plan­tal ou plan­teau, plante, poil, poi­reau, ra­cine, ra­meau, sa­pin, So­leil, tail­lis, teste, Ti­tan.]

[Cheueu d’or. Apol­lon.]

[Esche­ue­lé /-ee /-s. Erinne, He­cates, Medee, Naiades ou Na­uondes, Nymphes, pres­tresses, rage, Ti­si­phone.]

[Voir aussi barbe, che­ue­leure, crin ou cri­niere, tresse et Be­re­nice.]