««« flots »»»

« flots » ou « flot » dans :
Du Bellay
1549
~ Qui a nom­bré…
~ Qui a vu les Lis, et les Roses…
1550
~ Ni par les bois…
1569
~ De quel tor­rent…
Tyard
1549
~ Quand le désir…
Ron­sard
1552
~ Un grand rocher…
1553
~ Avec les fleurs…
1555
~ Autant qu’un rivage a…
Magny
1553
~ Entre les flots…
Baïf
1555
~ Ni la mer tant de flots…
~ Tout tel que j’ai été…
1573
~ Ore de mal en bien…
Buttet
1561
~ Et ces beaux yeux…
Robert Gar­nier
1568
~ Plutôt, du jour flam­bant…
1579
~ Que les rocs Capha­rés…
Jean de La Taille
1573
~ Ô cœur ingrat…
Des­portes
1573
~ Quel feu par les vents ani­mé…
~ Je l’aime bien…
Gou­lart
1574
~ Celui qui a…
~ Ainsi que l’œil…
Jo­delle
1575
~ Ton Neptun mon binet
Chante­louve
1576
~ Autant de feuilles vertes…
~ Plutôt Jupin…
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nau­to­nier…
~ Ni voir à mon retour…
Le Loyer
1576
~ Ma nef s’en va flot­tant…
Hes­teau
1578
~ Toujours de Jupi­ter…
~ Aime-moi mon Thyr­sis…
Du Monin
1582
~ Neptun, Pluton, Éole…
1585
~ Yeux pur cris­tal d’amour…
La Jessée
1583
~ Je n’égale mes soins…
~ Qu’on nombre l’Ost…
Blan­chon
1583
~ Celui qui nom­bre­rait…
~ À tant de fleurs…
~ Comme le Mari­nier…
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 1]
Cornu
1583
~ Le tonnerre pres­sé…
Joseph Du Chesne
1584
~ Ô Lèthe som­meil­leux…
Du Buys
1585
~ Comme on ne compte point…
d’Avost
1587
~ La mer n’est pas tou­jours…
Bris­set
1589
~ Quel nouveau chan­ge­ment !…
Pontay­me­ri
1594
~ Plutôt je nom­bre­rais…
~ Thétis ne verse pas…
Chassi­gnet
1594
~ Assieds-toi sur le bord…
Expil­ly
1596
~ Autant que l’Océan…
Las­phrise
1597
~ Il n’est point tant d’en­vie…
Grisel
1599
~ Le rocher endur­ci…
~ Si vous comptez les flots…
Mont­chres­tien
1601
~ Par toi vont com­men­cer…
Claude Gar­nier
1609
~ Ores les airs…
~ Tant d’Astres clairs…
~ Mes ans plus beaux…
~ Ces feux jumeaux…
~ Je compte­rais…

~#~














 

Flots. Ondés, cou­rants, tem­pé­tueux, sil­lés, bruyants, émus, sa­lés, ven­teux, en­roués, cruels, bos­sus ou bosses, blancs, di­vers, irés ou ir­ri­tés, écu­meux ou écu­mants, courbes ou re­cour­bés, tor­tueux, mur­mu­rants, voû­tés, ma­rins, dé­pi­teux, en­flés, mu­tins, aboyants, tu­mul­tueux, contre-pous­sés, ar­gen­tins, grom­me­lants, agi­tés, pâles, hu­mides, che­nus, azu­rés, bouil­lants ou bouil­lon­nants, dan­ge­reux, re­dou­blés, im­pé­tueux, sourds, au­da­cieux, dé­bri­dés, gros, avares, entre-sui­vis, ar­gen­tés, gron­dants, vagues ou va­ga­bonds, cour­rou­cés, su­perbes, blan­chis­sants, tor­tus, ren­ver­sés, ondeux ou on­doyants, étranges ou étran­gers, ré­son­nants, plom­bés, égéans, inexo­rables, nau­fra­geux, vio­lents, fuyards, li­quides, puis­sants, her­bus, me­na­çants, en­glou­tis­seurs, trem­blants ou trem­blo­tants, épou­van­tables.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 103v°-104r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_213_214]
(texte modernisé).

[Floflotante. Mer, rivière, vague.]

[Flotelante. Rivière.]

[Flottant /-ante /-s. Che­veux, fleuve, font ou fon­taine, nau, nave, na­vire ou nef, Océan, tresse.]

[Fluctueux /-euse. Abon­dance, Ache­loüs, arène, bord de l’eau, Bo­rée, Cha­rybde, cours d’eau, eau, écume, gra­vier, im­pé­tuo­si­té, in­cons­tance, inon­da­tion, mer, Nep­tune, Océan, onde, réso­nance, Rhône, ri­vage ou rive, ri­vière, roi­deur, ruis­seau, sable, tour­mente, vague, vent.]

[Reflos. Crêpe.]

[Reflottant /-ante. Eau, fleuve, Ga­ronne, Nil, Océan, onde, sable, vague.]


 

«««  #  »»»

Flots. Ondés, cou­rans, tempes­tueus, sillés, bruians, esmeus, sa­lés, ven­teus, en­roués, cruels, bos­sus ou bosses [bos­sés ?], blancs, di­uers, irés ou ir­ri­tés, escu­meus ou escu­mans, courbes ou re­cour­bés, tor­tueus, mur­mu­rans, vou­tés, ma­rins, des­pi­teus, en­flés, mu­tins, abbaians, tu­mul­tueus, contre-pous­sés, ar­gen­tins, grom­me­lans, agi­tés, palles, hu­mides, che­nus, azu­rés, bouil­lans ou bouil­lon­nans, dan­ge­reus, re­dou­blés, im­pe­tueus, sourds, au­da­cieus, des­bri­dés, gros, auares, entre-sui­uis, argen­tés, gron­dans, vagues ou va­ga­bons, cour­rou­cés, su­perbes, blan­chis­sans, tor­tus, ren­uer­sés, on­deus ou on­doians, estranges ou estran­gers, re­so­nans, plom­bés, ægeans, inexo­rables, nau­fra­geus, vio­lens, fuiards, li­quides, puis­sans, her­bus, me­na­çans, en­glou­tis­seurs, trem­blans ou trem­blo­tans, espou­uan­tables.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 103v°-104r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_213_214]
(texte original).

[Floflotante [+flo-flotante]. Mer, riuiere, vague.]

[Flotelante. Riuiere.]

[Flotant /-ante /-ans. Che­ueus, fleuue, font ou fon­taine, nau, naue, na­uire ou nef, Ocean, tresse.]

[Fluctueus /-euse. Abon­dance, Ache­loys, arene, bord de l’eau, Boree, Cha­rybde, cours d’eau, eau, escume, gra­uier, im­pe­tuo­si­té, in­cons­tance, inon­da­tion, mer, Nep­tune, Ocean, onde, re­son­nance, Rhosne, ri­uage ou riue, ri­uiere, roi­deur, ruis­seau, sable, tour­mente, vague, vent.]

[Reflos. Crespe.]

[Reflotant [+reflot­tant] /-ante. Eau, fleuue, Ga­ronne, Nil, Ocean, onde, sable, vague.]