««« tres­se »»»

« tresses » ou « tresse » dans :
Du Bellay
1550
~ Déjà la nuit…
~ Ni par les bois…
Ron­sard
1553
~ Je veux mou­rir…
Le Caron
1554
~ Ce front lui­sant…
Hes­teau
1578
~ La Nature a don­né…
Cour­tin
1581
~ Ces frères jume­lets…
La Jessée
1583
~ L’aveugle Archer…
~ Ni l’or qui va dorant…
Poupo
1585
~ Quand je serais mille ans…
De­saurs
1589
~ Bel est le bois…
Expil­ly
1596
~ Tu t’en allais déjà…
Claude Gar­nier
1609
~ Quelle splen­deur…
~ Plutôt seront les ondes…

~#~














 

Tresse. On­doyante, secouée, belle, errante, pei­gnée, orine, blonde, do­rée, pen­dante, crê­pe­lue, flot­tante, gen­tille, entre-nouée, las­cive, mi­gnarde, lui­sante. vois che­veux. Le dimi­nu­tif Tres­sette.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 267r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_540]
(texte modernisé).

[Tressé /-ée /-és. Che­veux, cor­don, pas­se­ment, per­ruque.]

[Voir aussi barbe, che­ve­lure, crin ou cri­nière, poil.]


 

«««  #  »»»

Tresse. On­doiante, secoüee, belle, errante, pei­gnee, orine, blonde, do­ree, pen­dante, cres­pe­luë, flo­tante, gen­tile, entre-noüee, las­ciue, mi­gnarde, lui­sante. voi che­vevs. Le dim. Tres­sette.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 267r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_540]
(texte original).

[Tressé /-ee /-ez. Che­ueus, cor­don, pas­se­ment, per­ruque.]

[Voir aussi barbe, che­ue­leure, crin ou cri­niere, poil.]