««« arè­ne »»»

« are­næ » (latin), « arènes » ou « arène » dans :
Ovide
1er siècle [1492]
~ Felix qui pati­tur… (Heureux qui peut comp­ter…)
Ma­rulle
1497
~ Non tot Attica mella… (L’Attique n’a pas tant de miel…)
Ron­sard
1552
~ Que Gâtine ait…
1555
~ Autant qu’un rivage a…
1557
~ Le printemps n’a point…
Gadou
1573
~ Si vous vou­lez savoir…
Des­portes
1573
~ Quel feu par les vents ani­mé…
de Brach
1576
~ Aimée, enfin…
Le Loyer
1576
~ Hé, Cruelle, ne veux-tu pas…
Robert Gar­nier
1579
~ Que les rocs Capha­rés…
La Jessée
1583
~ Je n’égale mes soins…
Blan­chon
1583
~ Celui qui nom­bre­rait…
~ Le Prin­temps gra­cieux… [strophe 7]
Poupo
1590
~ Il n’y a pas au bord…
Las­phrise
1597
~ Il n’est point tant d’en­vie…
~ La beauté se fait voir…
Guy de Tours
1598 [1878]
~ On ne voit tant…
Claude Gar­nier
1609
~ Tant d’Astres clairs…
~ Plutôt seront les ondes…
~ Je comp­te­rais…

~#~














* l’arène : le sable