««« nau, navi­re ou nef »»»

« nef » ou « nefs », « navire » ou « naus » dans :
Forca­del
1548
~ Un clair soleil…
Pele­tier
1555
~ Celui qui fait aux champs…
Baïf
1555
~ À rames vogue­ra…
1573
~ Ore de mal en bien…
Magny
1557
~ Toujours la peste aux Grecs…
Grévin
1561
~ Mon navire s’en va…
Des­portes
1573
~ Amour en même ins­tant…
Jamyn
1575
~ Combien que l’Océan…
Le Loyer
1576
~ Ma nef s’en va flot­tant…
La Jessée
1583
~ Qu’on nombre l’Ost…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophes 8 et 15]
Cornu
1583
~ Le tonnerre pres­sé…
Du Monin
1585
~ Yeux pur cristal d’amour…
Le Gay­gnard
1585
~ D’un destin ordon­né…
Sponde
1588
~ Tout s’enfle contre moi…

~#~














¶ « le sapin tabour­dé d’un Ouest incons­tant » (Certon) : le navire heurté par le vent d’Ouest.
 
 

«««  #  »»»