««« navi­gage ou navi­ga­tion »»»

 

~#~














 

Navigage ou Navi­ga­tion. Ha­sar­deuse, ma­rine, longue ou loin­taine, fa­cheuse, étrange ou étran­gère, pé­ré­grine.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 175v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_357]
(texte modernisé).

[Labourable, c.-à-d. na­vi­gable. Marne, ri­vière.]

[Navigable. Étang, fleuve, mer, Tibre.]

[Voir aussi nau, nave, na­vire ou nef, nau­frage, nau­to­nier ou no­cher.]


 

«««  #  »»»

Nauigage ou Naui­ga­tion. Ha­zar­deuse, ma­rine, longue ou loing­taine, fa­cheuse, estrange ou estran­gere, pe­re­grine.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 175v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_357]
(texte original).

[Labourable, I. na­ui­gable. Marne, ri­uiere.]

[Nauigable. Estang, fleuue, mer, Tybre.]

[Voir aussi nau, naue, na­uire ou nef, nau­frage, nau­ton­nier ou no­cher.]