««« Mar­ne »»»

« Mar­ne » dans :
Jacques de Romieu
1584
~ Jodelle va louant…

~#~














 

Marne. Îleuse, azu­rée, la­bou­rable, c.-à-d. na­vi­gable.

La rivière de Marne vient d’un vil­lage nom­mé Mar­neuf, à une lieue de Langres, entre deux coteaux de mon­tagne, passe au bas de Jain­ville, près Saint-Dizier, et fina­ble­ment tombe à Cha­ren­ton deux petites lieues au-dessus de Paris dans la rivière de Seine.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 159r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_324]
(texte modernisé).

[Voir aussi fleuve et Arne, Da­nube, Éri­dan, Eu­phrate, Gange, Ga­ronne, Hèbre, La­don, Loir, Loire, Nil, Pac­tole, Rhin, Rhône, Sarthe, Saône, Ta­mise, Tane, Tibre, Xanthe.]


 

«««  #  »»»

Marne. Isleuse, azu­ree, la­bou­rable, I. na­ui­gable.

La riuiere de Marne vient d’vn vil­lage nom­mé Mar­neuf, à vne lieuë de Langres, entre deux cos­taus de mon­tagne, passe au bas de Iain­uille, pres sainct Disier, & fina­ble­ment tombe à Cha­ren­ton deux petites lieuës au des­sus de Paris dans la riuiere de Seine.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 159r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_324]
(texte original).

[Voir aussi fleuue et Arne, Da­nube, Eri­dan, Eu­phrate, Gange, Ga­ronne, Hebre, La­don, Loir, Loire, Nil, Pac­tole, Rhein, Rhosne, Saone, Sarte, Ta­mise, Tane, Tybre, Xanthe.]