Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Ga­ronne »»»

« Garonne » dans :
Chante­louve
1576
~ Seine qui fais…
Angot
1603
~ Ni mes humides pleurs…

~#~














 

Garonne. Roide, noble, forte, vite, tou­lou­sane, im­pé­tueuse, re­flot­tante.

La Garonne vient des mon­tagnes de Com­minges près Ara­gon, passe à Tou­louse, et à qua­torze lieues au-dessus de Bor­deaux vers le châ­teau de Tal­mont entre en la mer Océ­anne. Et pource que quand ce fleuve veut entrer dans icelle il est repous­sé jusques à la Riole, à cette cause on l’appelle en cet endroit Gironde, Girande, ou Girand.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 111v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_229]
(texte modernisé).

[Voir aussi Arne, Danube, Éri­dan, Euphrate, Gange, Hèbre, Jourdain, Ladon, Loir, Loire, Marne, Nil, Pac­tole, Rhin, Rhône, Saône, Sarthe, Seine, Ta­mise, Tane, Tibre, Xanthe.]


 

«««  #  »»»

Garonne. Roide, noble, forte, viste, tho­lo­zane, im­pe­tueuse, re­flot­tante.

La Garonne vient des mon­tagnes de Com­minge pres Ara­gon, passe à Tho­loze, & à qua­torze lieuës au des­sus de Bor­deaus vers le chas­teau de Tal­mont entre en la mer Oceanne. Et pource que quand ce fleuue veut entrer dans icelle il est repous­sé iusques à la Riole, à ceste cause on l’appelle en cest endroit Gironde, Girande, ou Girand.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 111v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_229]
(texte original).

[Voir aussi Arne, Danube, Eri­dan, Euphrate, Gange, Hebre, Iourdain, Ladon, Loir, Loire, Marne, Nil, Pac­tole, Rhein, Rhosne, Saone, Sarte, Seine, Ta­mise, Tane, Tybre, Xanthe.]