««« bri­de »»»

« bride » ou « brides » dans :
Marot
1539
~ Ô pas épars…
La Haye
1553
~ Rets tout orin…
Jamyn
1575
~ Ô belle et blanche main…
La Jessée
1583
~ Vous dites qu’il fau­drait…
Claude Gar­nier
1609
~ Ores les airs…

~#~














 

Bride. Lâche, vague, on­doyante, ava­lée, domp­te­resse, con­tour­nante, abat­tue, rê­neuse, porte-mors, écu­meuse, che­va­line, ser­rante, forte, arrê­tante, mo­bile.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 41r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_88]
(texte modernisé).

[Bride-tout. Bran­don.]

[Débridé /-ée /-s. Course, flots, fu­reur, ju­ment, rage.]

[Voir aussi épe­ron, frein, rêne.]


 

«««  #  »»»

Bride. Lache, vague, on­doiante, aual­lee, dom­te­resse, con­tour­nante, abba­tue, res­neuse, porte-mords, escu­meuse, che­ua­line, ser­rante, forte, arres­tante, mo­bile.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 41r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_88]
(texte original).

[Bride-tout. Bran­don.]

[Desbridé /-ee /-s. Course, flots, fu­reur, iu­ment, rage.]

[Voir aussi espe­ron, frein, resne.]