««« ra­ge »»»

« rage » ou « rages » dans :
Salel
1540
~ D’où vient ceci ?…
La Pé­ruse
1555
~ Toujours le vent tem­pê­tant…
~ L’onde argen­tine ne couvre…
Chan­dieu
1563
~ Ta Poésie, Ron­sard…
Robert Gar­nier
1573
~ Si Vénus une fois…
Du Pré
1577
~ Rien n’est vu per­ma­nent…
La Jessée
1583
~ Toujours le Dieu…
~ Le tiède flair…
~ Qu’on nombre l’Ost…
Blan­chon
1583
~ Le Printemps gra­cieux… [strophe 3]
Joseph Du Chesne
1584
~ Ô Lèthe som­meil­leux…
Bi­rague
1585
~ Plutôt les pâles Sœurs…
Certon
1620
~ Satan, la mort, l’enfer…

~#~














 

Rage. Furieuse, bouil­lante ou bouil­lon­nante, mar­tiale, folle, éche­ve­lée, in­sa­tiable, fu­ri­bonde, poi­gnante, forte, bouf­fie, âpre, fiel­leuse, bruyante, pâle, fré­né­tique, vi­neuse, chaude, effré­née, aveugle, brû­lante, in­dis­crète, pré­ci­pi­teuse, dé­bri­dée, flam­boyante, effroyable, cruelle, en­vieuse, san­glante, dom­ma­geable, émue, hor­rible, in­domp­table, écu­meuse, ar­dente, pas­sion­née, triste, dé­pite ou dé­pi­teuse, in­sen­sée, bru­tale, tem­pé­tueuse, for­ce­née, témé­raire, bel­li­queuse, tur­bu­lente, fé­lonne, in­hu­maine, ani­mée, per­ni­cieuse, mé­chante, enne­mie, mi­sé­rable, dé­ses­pé­rée, in­cu­rable, con­ta­gieuse, mue, tom­bante, flâ­trée, en­dor­mie, rhu­ma­tique.

Ces dernières 7 ou 8 épi­thètes, je les ai tirées du livre de Véne­rie de M. Du Fouilloux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 224v°-225r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_455_456]
(texte modernisé).

[Enragé /-ée /-s. Amou­reux ou amant, bave, Bo­rée, Ca­ni­cule, Cer­bère, cruau­té, écume, Érinne, faim ou fa­mine, fu­reur, guerre, haine, im­pé­tuo­si­té, ja­lou­sie, Mars, peste, prê­tresses, soif, tem­pête, Thyades, tigre, tour­mente, vent, ventre, Vé­nus, vio­lence.]

[Rageux /-euse /-s. Aban­don ou ban­don, fo­lâ­trie ou fo­lâ­tre­rie, garce, jeu­nesse ou jou­vence, las­ci­ve­té, Nymphes, passe-temps, Sa­tyres, Syl­vains, Vé­nus, vo­lup­té.]

[Rageuse, c.-à-d. fo­lâtre. Putain.]

[Voir aussi mal ou ma­la­die, vérole.]


 

«««  #  »»»

Rage. Furieuse, bouil­lante ou bouil­lon­nante, mar­tiale, folle, esche­ue­lee, in­sa­tiable, fu­ri­bonde, poi­gnante, forte, bouf­fie, aspre, fiel­leuse, bruiante, palle, fre­ne­tique, vi­neuse, chaude, effre­nee, aueugle, bru­lante, in­dis­crette, pre­ci­pi­teuse, des­bri­dee, flam­boiante, effroiable, cruelle, en­uieuse, san­glante, dom­ma­geable, esmeuë, hor­rible, in­dom­table, escu­meuse, ar­dente, pas­sion­nee, triste, des­pite ou des­pi­teuse, in­sen­see, bru­tale, tem­pes­tueuse, for­ce­nee, te­me­raire, bel­li­queuse, tur­bu­lente, fe­lonne, in­hu­maine, ani­mee, per­ni­tieuse, mes­chante, enne­mie, mi­se­rable, de­ses­pe­ree, in­cu­rable, con­ta­gieuse, mue, tom­bante, flas­tree, en­dor­mie, reu­ma­tique.

Ces dernieres 7. ou 8. epi­thetes, ie les ai tirés du liure de Vene­rie de M. du Fouilloux.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 224v°-225r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_455_456]
(texte original).

[Enragé /-ee /-s. Amou­reus ou aimant, baue, Bo­ree, Ca­ni­cule, Cer­bere, cruau­té, Erinne, escume, fain ou fa­mine, fu­reur, guerre, haine, ia­lou­sie, im­pe­tuo­si­té, Mars, peste, pres­tresses, soif, tem­peste, Thyades, tigre, tour­mente, vent, ventre, Ve­nus, vio­lence.]

[Rageus /-euse /-s. Aban­don ou ban­don, fo­las­trie ou fo­las­tre­rie, garse, ieu­nesse ou iou­uence, las­ci­ue­té, Nymphes, pas­se­temps, Sa­tyres, Syl­uains, Ve­nus, vo­lup­té.]

[Rageuse, I. fo­lastre. Putain.]

[Voir aussi mal ou ma­la­die, verole.]