««« jeu­nesse ou jou­vence »»»

« jeu­nesse » ou « jou­vence » dans :
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 2]
Bu­gnyon
1557
~ Macrin sa Gélo­nis…
~ Ni le doux chant…
Gré­vin
1560
~ Allons, Belle, sous ce rosier…
Jean de La Taille
1573
~ Veux-tu doncques lais­ser…
Jo­delle
~ Le dol longtemps cou­vé…
Jamyn
1575
~ Si la beauté périt…
La Jessée
1578
~ Grasinde, qui me fais…
Hes­teau
1578
~ Du Soleil radieux…
Blan­chon
1583
~ Cueillons les fraîches fleurs…
Cornu
1583
~ Lucrèce, je ne puis…
Poupo
1585
~ Quand je serais mille ans…
Chassi­gnet
1594
~ L’enfance incon­ti­nent…
Las­phrise
1597
~ La Courti­sane…
Claude Gar­nier
1609
~ Ô beaux yeux bruns…

~#~














 

Jeunesse ou Jou­vence. Folle, blonde, peu-caute, dé­bau­chée, in­do­cile, adextre, éveil­lée, fo­lâtre, belle, prompte, sotte, verte, ro­buste, in­domp­table, do­rée, las­cive, tendre, vi­gou­reuse, inex­perte, flo­ris­sante, amou­reuse, crêpe ou crê­pe­lue, libre, simple, bouil­lon­nante, abu­sée, im­pa­tiente, fu­rieuse, brusque, allègre, douce, effré­née, har­die, peu-sage, dé­pra­vée, im­pé­tueuse, vo­lage, ins­table, au­da­cieuse, effron­tée, bouil­lante, in­dis­crète, brave, muable, fra­gile, ani­mée ou ani­meuse, in­cons­tante, pour­prée, chaude, gé­né­reuse, im­pru­dente, aveugle, ra­geuse, pé­tu­lante, joyeuse, va­ga­bonde, in­gé­nieuse, ar­dente, vo­lup­tueuse.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 134r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_274]
(texte modernisé).

[Gâte-jeunesse. Bordeau.]

[Jeune /-s. Ado­nis, agneau, allé­gresse ou allè­gre­té, Amour, amou­rettes, amou­reuse ou amante, amou­reux ou amant, arbreau ou ar­bris­seau, avo­cas­seau, Bac­chus, beau­té, ber­gère, Cha­rites, da­moi­seau ou da­moi­se­let, éco­lier, en­fant, ente, épouse ou épou­sée, faon, fem­mette et fem­me­lette, fille, garce, gé­nisse, jou­ven­ceau ou jou­ven­cel, ju­ment, las­ci­ve­té, La­tone, Mer­cure, ni­chée, nour­rice, nour­ri­ture, oison, our­son, plante, pou­lain, prin­temps, pu­celle, sot, tau­reau, té­mé­ri­té, Ti­bulle, Vé­nus, ver­dure, vi­gnette et vi­gno­lette, vi­gueur, vi­va­ci­té.]

[La jeune saison. Prin­temps.]

[Voir aussi ado­les­cence.]


 

«««  #  »»»

Ieunesse ou Iou­uence. Fole, blonde, peu-caute, des­bau­chee, in­do­cile, adextre, esueil­lee, fo­lastre, belle, prompte, sotte, verte, ro­buste, in­dom­table, do­ree, las­ciue, tendre, vi­gou­reuse, inex­perte, flo­ris­sante, amou­reuse, crespe ou cres­pe­lue, libre, simple, boüil­lon­nante, abu­see, im­pa­tiente, fu­rieuse, brusque, allegre, douce, effre­nee, har­die, peu-sage, des­pra­uee, im­pe­tueuse, vo­lage, ins­table, au­da­cieuse, ef­fron­tee, boüil­lante, in­dis­crete, braue, muable, fra­gile, ani­mee ou ani­meuse, in­cons­tante, pour­pree, chaude, ge­ne­reuse, im­pru­dente, aueugle, ra­geuse, pe­tu­lante, ioieuse, va­ga­bonde, in­ge­nieuse, ar­dente, vo­lup­tueuse.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 134r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_274]
(texte original).

[Gaste-ieunesse. Bordeau.]

[Ieune /-s. Ado­nis, aduo­cas­seau, agneau, alai­gresse ou alai­gre­té, Amour, amou­rettes, amou­reuse ou amante, amou­reus ou aimant, arbreau ou ar­bris­seau, Bac­chus, beau­té, ber­gere, Cha­rites, da­moi­seau ou da­moi­se­let, en­fant, ente, esco­lier, espouse ou espou­see, faon, fem­mette & fem­me­lette, fille, garse, ge­nisse, iou­uen­ceau ou iou­uen­cel, iu­ment, las­ci­ue­té, La­tone, Mer­cure, ni­chee, nour­rice, nour­ri­ture, oison, our­son, plante, pou­lain, prin­temps, pu­celle, sot, tau­reau, te­me­ri­té, Ty­bulle, Ve­nus, ver­dure, vi­gnette & vi­gno­lette, vi­gueur, vi­ua­ci­té.]

[La ieune saison. Prin­temps.]

[Voir aussi ado­les­cence.]