««« ven­tre »»»

« ventre » dans :
Du Bellay
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Turrin
1572
~ Non autre­ment…
Chassi­gnet
1594
~ L’Enfant ne peut venir…
Louven­court
1595
~ Cheveux fri­sés…
Bernier de La Brousse
1618
~ Ô beau rets d’or…
Certon
1620
~ Si vite par la plaine…

~#~














 

Ventre. Oisif, gras ou gras­set, affa­mé, in­grat, creux, re­bon­di, pro­fond, glou­ton, dur ou du­ret, pa­res­seux, im­por­tun, mol ou mol­let, rond, fa­mé­lique, poli, aboyant, pou­pe­lé, large, épi­cu­rien, port’en­fant, in­sa­tiable, arron­di, éle­vé, ram­pant, dou­ce­let, fer­tile, avare, en­flé, ca­ver­neux, plain, ra­vis­sant, fla­tueux, char­nu, lâche, uni ou ri­dé, fa­meil­leux, dé­vo­rant, en­ra­gé, avide, blanc, fé­mi­nin, res­ser­ré, fé­cond, pen­dil­lant, maître des arts. Le dimi­nu­tif Ven­tre­let.

Le Ventre est aussi appe­lé Grand aumô­nier, et libé­ral don­neur d’esprit et d’enten­de­ment.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 273v°-274r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_553_554]
(texte modernisé).

[Ventreuse. Harpie.]

[Ventrue. Buie, coupe, fiole, Har­pie, nasse.]

[Voir aussi esto­mac, go­sier et corps humain.]


 

«««  #  »»»

Ventre. Oisif, gras ou gras­set, affa­mé, in­grat, creus, re­bon­di, pro­fond, glou­ton, dur ou du­ret, pares­seus, im­por­tun, mol ou mo­let, rond, fa­me­lique, poli, abboiant, pou­pe­lé, large, epi­cu­rien, port’en­fant, in­sa­tiable, arron­di, esle­ué, ram­pant, dou­ce­let, fer­tile, auare, en­flé, ca­uer­neus, plain, ra­uis­sant, fla­tueus, char­nu, lasche, vni ou ri­dé, fa­meil­leus, de­uo­rant, en­ra­gé, auide, blanc, fe­mi­nin, re­ser­ré, fe­cond, pen­dil­lant, maistre des arts. Le dim. Ven­tre­let.

Le Ventre est aussi appel­lé Grand aus­mo­nier, & libe­ral don­neur d’esprit & d’enten­de­ment.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 273v°-274r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_553_554]
(texte original).

[Ventreuse. Harpie.]

[Ventrue. Buye, coupe, Har­pie, nasse, phiole.]

[Voir aussi esto­mach, go­sier et corps humain.]