««« dé­plai­sir »»»

« déplai­sir » ou « déplai­sance » dans :
Buttet
1561
~ Un lourd esprit…
Ellain
1561
~ L’amitié libre…
~ Vouloir être ravi…
Des­portes
1573
~ Être chaud et gla­cé…
~ Amour en même ins­tant…
Hes­teau
1578
~ Avoir d’un bref repos…
La Jessée
1583
~ Je meurs vivant…
Blan­chon
1583
~ Amour est vie, et mort…
Las­phrise
1597
~ Ah beaux tour­ments…

~#~














 

Déplai­sir. Fâ­cheux, triste, odieux, dom­ma­geable, in­ju­rieux, tor­tion­naire, in­to­lé­rable, mo­leste, nui­sible.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 79v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_165]
(texte modernisé).

[Déplai­sant /-ante. Dom­mage, ennui, in­gra­ti­tude, in­jure, lai­deur, mal ou ma­la­die, re­gret, re­proche, tort, vice, vie.]

[Voir aussi plaisir.]


 

«««  #  »»»

Desplai­sir. Fa­cheus, triste, odieus, dom­ma­geable, in­iu­rieus, tor­tion­naire, in­to­le­rable, mo­leste, nui­sible.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 79v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_165]
(texte original).

[Desplai­sant /-ante. Dom­mage, ennui, in­gra­ti­tude, in­iure, lai­deur, mal ou ma­la­die, re­gret, re­proche, tort, vice, vie.]

[Voir aussi plaisir.]