««« Laure »»»

« Laura » ou « Laure » dans :
Forca­del
1548
~ Un clair soleil…
Des Autels
1551
~ Jadis d’amour…
Tahu­reau
1554 [1870]
~ Si d’un Horace…
Jo­delle
1574
~ Sapphon la docte Grecque…
La Jessée
1583
~ Que n’ai-je les accords…
Blan­chon
1583
~ Si ma plume pouvait…
Pas­quier
1610
~ Que Laure soit…

~#~














 

Laure. Pro­ven­çale, amou­reuse, phé­bé­anne, gen­tille.

Cette dame a été de notre temps doc­te­ment célé­brée par un poète Fran­çais, le­quel a inti­tu­lé son livre Laure d’Avi­gnon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 146r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_298]
(texte modernisé).

[Voir aussi Pétrarque et Cas­sandre, Co­rinne, Lalage, Mé­line]






















«««  #  »»»

Laure. Pro­uen­çale, amou­reuse, phe­be­anne, gen­tile.

Ceste dame a esté de nostre temps doc­te­ment cele­bree par vn poëte Fran­çois, le­quel a inti­tu­lé son liure Laure d’Aui­gnon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 146r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_298]
(texte original).

[Voir aussi Petrarque et Cas­sandre, Co­rinne, Lalage, Me­line]