««« conten­te­ment »»»

« conten­te­ment » ou « conten­te­ments » dans :
Ellain
1561
~ L’amitié libre…
~ Vouloir être ravi…
Jamyn
1575
~ Somme léger…
Du Pré
1577
~ J’ai le bien de pen­ser…
Isaac Habert
1585
~ Tout ce qui est com­pris…
Le Gaygnard
1585
~ D’un destin ordon­né…
Anne de Mar­quets
1605
~ La terre ne pro­duit…
Claude Gar­nier
1609
~ Que de conten­te­ments !…

~#~














 

Conten­te­ment. Riche, assou­vi, par­fait, heu­reux, sage, mé­diocre, agré­able, entier, plai­sant, céleste, phi­lo­sophe ou phi­lo­so­phal.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 66r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_138]
(texte modernisé).

[Content /-ente. Souhait, suf­fi­sance.]


 

«««  #  »»»

Conten­te­ment. Riche, assou­ui, par­fait, heu­reus, sage, me­diocre, agre­able, entier, plai­sant, celeste, phi­lo­sophe ou phi­lo­so­phal.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 66r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_138]
(texte original).

[Content /-ente. Souhait, suf­fi­sance.]