««« é­moi »»»

« émoi » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Jà mille fois… (Canz.,  21)
Ron­sard
1552
~ Ce beau corail…
Magny
1557
~ Maîtresse, je vou­drais…
Du Pré
1577
~ Quand je viens de la ville…
Hes­teau
1578
~ D’une incroyable amour…
La Jessée
1583
~ J’aime le doux repos…
Cornu
1583
~ Avant que Phe­li­pot…
Le Poulchre
1587
~ Ah de qui misé­rable…
De­saurs
1589
~ Le poil, l’œil, le devis…

~#~














 

Émoi. Sou­cieux, mor­dant, cruel, té­né­breux, ja­loux, triste, pro­fond, mor­tel, fâ­cheux. vois sou­ci.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 93r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_192]
(texte modernisé).

[[Mon] émoi. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent obte­nir quel­que faveur, […] appellent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]


 

«««  #  »»»

Esmoi. Soucieus, mor­dant, cruel, te­ne­breus, ia­lous, triste, pro­fond, mor­tel, fas­cheus. voi sov­ci.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 93r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_192]
(texte original).

[[Mon] esmoi. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent obte­nir quel­que faueur, […] appelent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]