««« sou­cis »»»

« sou­ci » ou « sou­cis » dans :
Forca­del
1548
~ Feu, Femme, Mer…
Du Bellay
1549
~ Ô Prison douce…
1558
~ De fleurs, d’épis…
Ron­sard
1552
~ Avec les lis…
~ Ce ris plus doux…
1555
~ Autant qu’un rivage a…
Magny
1553
~ Entre les flots…
1557
~ Amour a fait de moi…
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophes 2 et 6]
Buttet
1561
~ Jà le matin…
Turrin
1572
~ Je me montre har­di…
Le Loyer
1576
~ N’espérer qu’une paix…
~ Ta beauté, ta ver­tu…
~ Amour Tyran m’a mis…
Boys­sières
1578
~ L’on peut or’ contem­pler…
Cour­tin
1581
~ Ô doux dédain…
La Jessée
1583
~ Toujours le Dieu…
~ Ce que l’orage fier…
Cornu
1583
~ Mon cœur, mon doux sou­ci…
Bi­rague
1585
~ Qui comp­te­ra les fleurs…
Las­phrise
1597
~ Ah beaux tour­ments…
Claude Gar­nier
1609
~ Ores les airs…
~ Quelle splen­deur…
Certon
1620
~ Sans fin les vents émus…

~#~














 

Soucis. Pâles, cui­sants, dou­teux, griefs, ex­trêmes, avares, mor­dants, cruels, achar­nés, épi­neux, ron­geards, pé­nibles, veil­lants ou ré­veil­lants, an­gois­seux, mi­sé­rables, ren­fro­gnés, mor­dants [dou­blon], tristes, lan­gou­reux, im­por­tuns, maigres, soi­gneux, meur­triers, scru­pu­leux, tran­çon­nants, cu­rieux, mo­lestes, se­crets, mal­heu­reux.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 251r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_508]
(texte modernisé).

[Appelant, c.-à-d. triste et soucié. Visage.]

[Délie-souci. Somme ou som­meil, vo­lup­té.]

[Enne­mi du souci. Luc ou luth.]

[Ôte-souci. Musique, somme ou som­meil.]

[Père du souci. Amour.]

[Rompt-souci. Argent, Bac­chus, chant et chan­son, jeu.]

[Sorcier du souci. Somme ou som­meil.]

[[Mon] souci. Nos amou­reux tran­sis […] en leurs écrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils espèrent ob­te­nir quel­que fa­veur, […] appellent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Soucieux /-euse /-s. Âme, am­bi­tion, Amour, avare ou ava­ri­cieux, biens, cha­grin, crainte, cure, dé­sir, dou­leur, émoi, ennui, espé­rance ou es­poir, faim ou fa­mine, frayeur, garde ou gar­dien, in­dus­trie, ini­mi­tié, ja­lou­sie, jour, la­beur, la­bou­reur, mal ou ma­la­die, mé­lan­co­lie, mer, mère, na­ture, nau­to­nier ou no­cher, pa­rents, peine, pen­sée ou pen­se­ment, peur, pleur, pri­son, pro­cu­reur, re­gret, ri­chesses, scru­pule, soin, sou­pirs, tra­vail, tré­meur, tris­tesse, usu­rier, vie, zèle.]

[Voir aussi émoi.]


 

«««  #  »»»

Soulcis ou Soucis. Palles, cui­sans, dou­teus, griefs, ex­tremes, auares, mor­dans, cruels, achar­nés, espi­neus, ron­geards, pe­nibles, veil­lans ou re­ueil­lans, an­gois­seus, mi­se­rables, ren­fron­gnés, mor­dans [dou­blon], tristes, lan­gou­reus, im­por­tuns, maigres, soi­gneus, meur­triers, scru­pu­leus, tran­çon­nans, cu­rieus, mo­lestes, se­crets, mal­heu­reus.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 251r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_508]
(texte original).

[Appellant, I. triste & soucié. Visage.]

[Desli’-souci [+deli’-souci]. Somme ou som­meil, vo­lup­té.]

[Enne­mi du souci. Luc ou luth.]

[Oste-souci. Musique, somme ou som­meil.]

[Pere du souci. Amour.]

[Romp-souci. Argent, Bac­chus, chant & chan­son, ieu.]

[Sorcier du souci. Somme ou som­meil.]

[[Mon] souci. Noz amou­reus tran­sis […] en leurs escrits, prin­ci­pa­le­ment vers celles dont ils esperent ob­te­nir quel­que fa­ueur, […] appelent [ain­si leur] amou­reuse ou amante.]

[Soucieus /-euse /-s. Ame, am­bi­tion, Amour, auare ou aua­ri­cieus, biens, cha­grin, crainte, cure, de­sir, dou­leur, ennui, esmoi, espe­rance ou es­poir, fain ou fa­mine, frayeur, garde ou gar­dien, ia­lou­sie, in­dus­trie, ini­mi­tié, iour, la­beur, la­bou­reur, mal ou ma­la­die, me­lan­cho­lie, mer, mere, na­ture, nau­ton­nier ou no­cher, pa­rens, peine, pen­see ou pen­se­ment, peur, pleur, pri­son, pro­cu­reur, re­gret, ri­chesses, scru­pule, soing, sous­pirs, tra­uail, tre­meur, tris­tesse, vie, vsu­rier, zele.]

[Voir aussi esmoi.]