««« fen­te »»»

« fen­te » dans :
Ron­sard
1553
~ Je te salue…

~#~














 

Fente. Entr’ou­verte, ca­vée, étroite, en­tail­lée, cre­vas­sée, ger­cée, creuse, di­vi­sée.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 100v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_207]
(texte modernisé).

[Fendue /-s. Bouche, cre­vasse, oreilles.]

[Fente ver­meil­lette. Con.]


 

«««  #  »»»

Fente. Entr’ou­uerte, ca­uee, estroite, en­tail­lee, cre­uas­see, ger­see, creuse, di­ui­see.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 100v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_207]
(texte original).

[Fendue /-s. Bouche, cre­uasse, oreilles.]

[Fente ver­meil­lette. Con.]