««« mous­se »»»

« mousse » dans :
Ron­sard
1552
~ Ni voir flam­ber…
Buttet
1561
~ Il était nuit…

~#~














 

Mousse. Fri­sée, crêpe ou crê­pe­lue, hé­ris­sée, nui­sible, che­nue, tendre ou ten­drette, hu­mide, molle, ver­doyante, houp­pue.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 171v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_349]
(texte modernisé).

[Mousselu. Antre.]

[Mousseux /-euse. Rivage ou rive, ver­dure.]

[Moussu /-ue. Antre, caverne, font ou fon­taine, roc, roche ou ro­cher, ruis­seau.]


 

«««  #  »»»

Mousse. Fri­see, crespe ou cres­pe­lue, he­ris­see, nui­sible, che­nue, tendre ou ten­drette, hu­mide, molle, ver­doiante, houp­pue.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 171v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_349]
(texte original).

[Mousselu. Antre.]

[Mousseus /-euse. Riuage ou riue, ver­dure.]

[Moussu /-ue. Antre, cauerne, font ou fon­taine, roc, roche ou ro­cher, ruis­seau.]