««« Pha­re »»»

« Phare » dans :
La Bode­rie
1571
~ S’il est vrai, mon Dorat…
Turrin
1572
~ Comme jadis…

~#~














 

Phare. Nui­tale, claire, éle­vée, fa­vo­rable, lu­mi­neuse.

Phare fut jadis une île en Égypte : et parce qu’en une haute tour qui là était on sou­lait de nuit mettre des flam­beaux, pour gui­der les mari­niers, de là est que toutes sem­blables tours depuis sont nom­mées Phares.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 203v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_413]
(texte modernisé).

[Pharienne. Pointe, pyra­mide.]


 

«««  #  »»»

Phare. Nui­tale, claire, esle­uee, fa­uo­rable, lu­mi­neuse.

Phare fut iadis une isle en Ægipte : & parce qu’en vne haute tour qui la estoit on sou­loit de nuit mettre des flam­beaus, pour gui­der les mari­niers, de la est que toutes sem­blables tours depuis sont nom­mees Phares.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 203v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_413]
(texte original).

[Pharienne. Poincte, pyra­mide.]