««« rets »»»

« rets » ou « réseuil » dans :
Du Bellay
1550
~ Ces cheveux d’or, ce front…
Ron­sard
1552
~ Par un destin…
~ Doux fut le trait…
Baïf
1552
~ Dans ces coraux…
1573
~ Jamais œil, bouche, poil…
La Haye
1553
~ Rets tout orin…
Louise Labé
1555
~ Ô beaux yeux bruns…
Vauque­lin
1555 [1872]
~ Je chasse en mer…
But­tet
1561
~ Trait, flamme, et lacs d’amour…
Jean de La Taille
1573
~ Las, cepen­dant…
Saint-Gelais
1574 [1873]
~ Du triste cœur…
Jo­delle
1574
~ Des astres, des forêts…
[1870]
~ Oncques trait, flamme ou lacs…
de Brach
1576
~ Ni voir le peuple épais…
Hes­teau
1578
~ Ta vertu, ta bon­té…
La Jessée
1583
~ L’aveugle Archer…
Blan­chon
1583
~ J’aime plus que mes yeux…
~ L’Amour, la Mort, le sort…
Pon­toux
1585
~ Tant puissante est l’ardeur…
Bi­rague
1585
~ Ton poil doré…
~ Toujours, toujours, hélas…
Isaac Habert
1585
~ Autant qu’on voit la nuit…
De­saurs
1589
~ Le poil, l’œil, le devis…
Louven­court
1595
~ Les traits, le feu, les nœuds…
Claude Gar­nier
1609
~ Quelle splen­deur…
Bernier de La Brousse
1618
~ Ô beau rets d’or…

~#~














* un rets : un filet
* un réseuil : un réseau (dimi­nu­tif de rets), petit filet ou ouvrage de dentelles
voir aussi
« rets » selon
# Monet, 1636.
 

Rets ou Ret. Cap­tieux, décep­tif, en­la­cé, chas­seur, fin, sub­til, en­tor­til­lé, frau­du­leux, en­fi­lé, ten­du, pê­cheux, troué.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 229v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_465]
(texte modernisé).

[Enrété. Amou­reux ou amant.]

[Voir aussi cable, chaîne, cor­dage et corde, fil ou fi­let, gar­rot, lacs, lien, nœud.]


 

Philibert MONET, 1636.
 

Ret, rets, filet : hoc Rete /-is. hæc Retis /-is. Petit rets, petite rets : hoc Reti­cu­lum /-i. hic Reticu­lus /-i. Rets de pêche : Rete pisca­rium. Retia pisca­ria. Rets d’oise­le­rie : hi Casses /-ium. Casses auiarii. Retia aucu­pia­ria. Rete aucupa­to­rium. Rets de véne­rie : Plagæ vena­ticæ. Retia vena­to­ria. Rets à fermer une volière. Auiarii rete. Auiario obten­tum rete. Auiario præten­ta retia. Maille, trou de rets : hæc Macula /-æ. Retis macula. Retiaria macula. Courants de rets, corde au bord des rets, pour les ouvrir, et tendre : hic Epidromos. Peridromos /-i. hæc Epidro­mis /-dis. Fourchette, tenant les rets debout, et tendus : hic Ames /-itis. Retiaria furcil­la. Appar­te­nant à rets, qui est de rets : Retia­rius /-a /-um. Gladia­teur portant une rets au combat, pour enve­lop­per sa partie : hic retia­rius /-ii. Fait tissu à guise de rets : Reticu­la­tus /-a /-um. Réseau, réseul, tissu, façon­né en filet : Reticu­la­tum textum. Reticu­la­tum textile. Voyez Réseau. Jeter son rets, pour la pêche : Iacere rete in pis­ca­tum. Iacere retia ad pis­ca­tum, ad pis­can­dum. Jet de rets : Iactus retis. Iactus piscarii retis. Tendre des rets pour la chasse : Retia tendere. Plagas tendere. Retia feris ponere, statuere, collo­care. Tendue de rets : haec Indago /-inis. Series tento­rum retium. Tractus explica­ta­rum pla­garum.

Philibert MONET,
Inventaire des deux langues, française, et latine, 1636.
p. 767 [Gallica, NUMM-50799],
(texte français modernisé).



 

«««  #  »»»

Rets ou Ret. Cap­tieus, decep­tif, en­las­sé, chas­seur, fin, sub­til, en­tor­til­lé, frau­du­leus, en­fi­lé, ten­du, pes­cheus, troué.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 229v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_465]
(texte original).

[Enrheté. Amou­reus ou aimant.]

[Voir aussi chable, chaine, cor­dage & corde, fil ou fi­let, gar­rot, laqs, lien, neud.]



 

Liens

* Parmi les très riches dossiers péda­go­giques de la BnF, on peut trouver un dos­sier sur le Livre de chasse de Gaston Phébus (fin du XIVe siècle). Dans le dossier ico­no­gra­phique du Livre de chasse, on peut trouver une image de la confec­tion des lacs de chasse. On peut aussi lire et écou­ter un extrait du texte desti­né à l’ensei­gne­ment de la chasse au jeune page (descendre en bas de la page pour lire le passage concer­nant rets et lacs).

Liens valides au 29/09/19.