Flaminio de BIRAGUE (?-?)
Ton poil doré…
Paris, Thomas Perier, 1585.

Ton poil doré, et ta jumelle flamme,
Ton front d’ivoire, et tes lis et tes roses,
Tes diamants, et tes perles décloses,
Et ton beau sein qui soupire le bâme,

Ton col de neige, et ta gorgette belle,
Ton chaste ris, ta bouche coralline,
Tes doux soupirs, et ton haleine ambrine,
Et ta beauté divine et immortelle.

Ton doux maintien, ta divine apparence,
Ton doux parler, ton honnête silence,
Ton vif esprit, et ta présence grave,

Furent les haims, les traits, les rets, l’amorce,
Les doux appâts, les filets, et la force,
Qu’à tes beaux yeux, me rendirent esclave.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Ton poil doré, et ta jumelle flamme,
Ton front d’ivoire, et tes lis et tes roses,
Tes diamants, et tes perles décloses,
Et ton beau sein qui soupire le bâme,

Ton col de neige, et ta gorgette belle,
Ton chaste ris, ta bouche coralline,
Tes doux soupirs, et ton haleine ambrine,
Et ta beauté divine et immortelle.

Ton doux maintien, ta divine apparence,
Ton doux parler, ton honnête silence,
Ton vif esprit, et ta présence grave,

Furent les haims, les traits, les rets, l’amorce,
Les doux appâts, les filets, et la force,
Qu’à tes beaux yeux, me rendirent esclave.

 

En ligne le 26/09/20.
Dernière révision le 28/09/20.