««« É­cho »»»

« Écho » dans :
La Jessée
1583
~ Si je m’attriste…
Las­phrise
1597
~ Je pense en toute chose…

~#~














 

Écho ou Échon. Par­lante, fille de l’air, vive, ré­son­nante, pi­teuse, réper­cus­sive, fo­res­tière, re­ten­tis­sante, ca­ver­neuse, aérée, so­li­taire, pé­né­tra­tive, errante, image des bois.

Écho fut une nymphe, laquelle était éprise de l’amour de Nar­cisse, et ne pou­vant flé­chir sa rigueur par douces et hon­nêtes prières, fut chan­gée par le vou­loir des dieux en cette voix qui reste encore hôtesse per­pé­tuelle des forêts. On peut user de cette dic­tion au mas­cu­lin et fémi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 86r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_178]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Echo ou Echon. Par­lante, fille de l’air, viue, re­son­nante, pi­teuse, reper­cus­siue, fo­res­tiere, re­ten­tis­sante, ca­uer­neuse, aëree, so­li­taire, pe­ne­tra­tiue, errante, image des bois.

Echon fut vne nymphe, laquelle estant esprise de l’amour de Nar­cisse, & ne pou­uant fle­chir sa rigueur par douces & hon­nestes prieres, fut chan­gee par le vou­loir des dieux en ceste voix qui reste encores hos­tesse per­pe­tuelle des forests. On peut vser de ceste dic­tion au masc. & femin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 86r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_178]
(texte original).