««« Énée »»»

« Énée », le « duc Troïque » ou « le fugi­tif de Troie » dans :
Jo­delle
1574
~ Démo­phoon, Céphale…
Du Monin
1582
~ Neptun, Pluton, Éole…
Certon
1620
~ L’épou­van­table plant…

~#~














◊ le « duc Troïque » (Du Monin), « le fugi­tif de Troie » (Certon)
 

Énée. Anchi­sien, pié­teux, ancêtre des Ro­mains, ma­gna­nime, fui­tif, phry­gien, race des dieux, pi­toyable, étran­ger, preux, ca­pi­taine troyen, duc dar­da­nien, par­jure, fils de déesse, cy­thé­réien, fu­gi­tif.

Énée fils d’Anchise et de Vénus, après la des­truc­tion de la ville de Troie cher­chant sa bonne aven­ture par­vint en Ita­lie, où il édi­fia une cité que depuis il nom­ma Lavine : Et ayant en ce pays-là régné trois ans, il y mou­rut. Ce grand poète Virgile l’a tel­le­ment célé­bré par ses vers héroïques, qu’un cha­cun a de lui connais­sance.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 6v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_19]
(texte modernisé).

[Auteur de l’Énéide. Vir­gile.]

[Mère d’Énée. Vénus.]

[Pere d’Énée. Anchise.]

[Trompette d’Énée. Mi­sène.]

[Voir aussi Di­don, Pa­li­nure.]


 

«««  #  »»»

Ænee. Anchi­sien, pie­teus, ancestre des Ro­mains, ma­gna­nime, fui­tif, phry­gien, race des dieux, pi­toiable, estran­ger, preux, ca­pi­taine troien, duc dar­da­nien, par­iure, fils de deesse, cy­the­reïen, fu­gi­tif.

Ænée fils d’Anchise & de Venus, apres la des­truc­tion de la ville de Troie cher­chant sa bonne aduen­ture par­uint en Ita­lie, où il edif­fia vne cité que depuis il nom­ma Lauine: Et aiant en ce païs-là regné trois ans, il i mou­rut. Ce grand poëte Vir­gile l’a tel­le­ment cele­bré par ses vers heroiques, qu’vn cha­cun a de lui connois­sance.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 6v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_19]
(texte original).

[Autheur de l’Æneide. Vir­gile.]

[Mere d’Ænee. Venus.]

[Pere d’Ænee. Anchise.]

[Trompette d’Ænee. Mi­sene.]

[Voir aussi Di­don, Pa­li­nure.]