««« li­mier »»»

« limiers » dans :
La Jessée
1583
~ Plutôt en paix…

~#~














 

Limier. Achar­né, pour­sui­vant, gros, cou­ra­geux, puis­sant, chas­seur, ergo­té, opi­niâtre, cla­bau­dant, affa­mé, grom­me­lant, retrous­sé, veneur, mor­dant, héru­pé ou hé­ris­sé, for­ce­nant, houp­pe­lu, bien-flai­rant, cher­cheur.

Cette sorte de chien est employée volon­tiers à décou­vrir et chas­ser le cerf et san­glier.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 149v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_305]
(texte modernisé).

[Limier. Chien.]

[Voir aussi dogue.]


 

«««  #  »»»

Limier. Achar­né, pour­sui­uant, gros, cou­ra­geus, puis­sant, chas­seur, ergo­té, opi­niastre, cla­bau­dant, affa­mé, grom­me­lant, retrous­sé, veneur, mor­dant, heru­pé ou he­ris­sé, for­ce­nant, hou­pe­lu, bien-flai­rant, cher­cheur.

Ceste sorte de chien est emploiee volon­tiers à des­cou­urir & chas­ser le cerf & san­glier.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 149v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_305]
(texte original).

[Limier. Chien.]

[Voir aussi dogue.]