««« oran­ge »»»

« orange » ou « oranges » dans :
Ron­sard
1552
~ Que Gâtine ait…
La Jessée
1583
~ Que toutes nos forêts…
Vauque­lin
1586 [1872]
~ Ciel, vous êtes cruel !…

~#~














 

Orange. Pro­ven­çale, douce, jaune-dorée, appé­tis­sante, vi­neuse, belle, dé­lec­table, odo­reuse ou odo­rante, aigre-douce, sa­vou­reuse, dé­sal­té­rante, pomme d’Adam, pis­seuse.

L’orange est ain­si nom­mée, pource qu’elle retire à cou­leur d’or : Il y en a de trois sortes, de douces, d’aigres, et de moyen goût, autre­ment appe­lées pis­seuses, et vi­neuses.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 184v°-185r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_375_376]
(texte modernisé).

[Voir aussi oranger, ainsi que fruits ou frui­tages et citron, coing, fraise, fram­boise, poé­trons, pommes, rai­sin…]


 

«««  #  »»»

Orange. Pro­uen­çale, douce, iaune-doree, appe­tis­sante, vi­neuse, belle, de­lec­table, odo­reuse ou odo­rante, aigre-douce, sa­uou­reuse, de­sal­te­rante, pomme d’Adam, pis­seuse.

L’orange est ain­si nom­mee, pource qu’elle retire à cou­leur d’or: Il y en a de trois sortes, de douces, d’aigres, & de moien goust, autre­ment appel­lees pis­seuses, & vi­neuses.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 184v°-185r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_375_376]
(texte original).

[Voir aussi oranger, ainsi que fruits ou frui­tages et citron, coing, fraise, fram­boise, poe­trons, pommes, rai­sin…]