««« Thé­sée »»»

« Thé­sée » dans :
La Jessée
1583
~ Qui comme une Ariane…
Las­phrise
1597
~ Non sans cause, Beauvais…

~#~














 

Thésée. Ma­gna­nime, su­perbe, puis­sant, cruel, vic­to­rieux, par­jure, vail­lant, bel­li­queux, égide, dé­loyal, pié­teux, in­grat, fausse-foi, cé­cro­pien.

Thésée fils d’Égée roi d’Athènes et d’Æthre fille de Pi­thée, après la mort de son père suc­cé­da au royaume, et fit plu­sieurs actes ver­tueux, par les­quels il se ren­dit admi­rable. Pre­miè­re­ment il sur­mon­ta les Ama­zones, et emme­na leur reine Hip­po­lyte, de laquelle il eut un fils por­tant ce même nom. Le roi de Thèbes Cré­on, fut par lui tué à cause qu’il déniait la sépul­ture aux corps morts en la guerre d’Arges. En Attique il accra­ven­ta un épou­van­table tau­reau, et par le conseil d’Ariane il défit le Mino­taure, et fit aussi mou­rir en Attique Sci­ron, Pro­custe et Sinis, tous trois bri­gands. Il vain­quit les Cen­taures, et mit en son obé­is­sance les Thé­bains. Piri­thoé lui était si entier ami qu’eux deux ensemble des­cen­dirent aux enfers pour ravir Pro­ser­pine. Quant est de sa mort on en parle trop diver­se­ment pour en rem­plir ce papier.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 261r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528]
(texte modernisé).

[Théséan /-anne. Foi, Hip­po­lyte.]

[Théséide. Démo­phoon, Hip­po­lyte.]

[Voir aussi Hélène et Dé­dale, Mi­nos, Pa­siphe.]


 

«««  #  »»»

Thesee. Ma­gna­nime, su­perbe, puis­sant, cruel, vic­to­rieus, par­iure, vail­lant, bel­li­queus, ægide, des­loial, pie­teus, in­grat, fauce-foi, ce­cro­pien.

Thesee fils d’Ægee roi d’Athenes & d’Æthre fille de Pi­thee, apres la mort de son pere suc­ce­da au roiaume, & fit plu­sieurs actes vertueus, par les­quels il se ren­dit admi­rable. Pre­mie­re­ment il sur­mon­ta les Ama­zones, & emme­na leur roine Hip­po­lyte, de laquelle il eut vn fils por­tant ce mesme nom. Le roi de Thebes Creon, fut par lui tué à cause qu’il denioit la sepul­ture aux corps morts en la guerre d’Arges. En Attique il accra­uen­ta vn espou­uan­table tau­reau, & par le conseil d’Ariadne il def­fit le Mino­taure, & fit aussi mou­rir en Attique Scy­ron, Pro­custe & Sci­nin, tous trois bri­gans. Il vain­quit les Cen­taures, & mit en son obe­is­sance les The­bains. Piri­thoe lui estoit si entier ami qu’eux deux ensemble des­cen­dirent aux enfers pour rauir Pro­ser­pine. Quant est de sa mort on en parle trop diuer­se­ment pour en rem­plir ce papier.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 261r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_528]
(texte original).

[Thesean /-anne. Foi, Hip­po­lyte.]

[Theseïde. Demo­phoon, Hip­po­lyte.]

[Voir aussi Helene et De­dale, Mi­nos, Pa­siphe.]