««« Théocrite »»»

 

~#~














 

Théocrite. Poète, sy­ra­cu­sien, bu­co­li­queux, sym­ma­chien.

Théocrite fils de Praxa­gore ou de Sym­mache et de Phy­line était de Syra­cuse, et flo­ris­sait du temps de Pto­lé­mée fils de Lage. Sa buco­lique poé­sie que nous lisons tous les jours a été imi­tée par Vir­gile.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 260v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_527]
(texte modernisé).

[Voir aussi poète et Alcée, Ana­créon, Co­rinne, Hé­siode, Ho­mère, Ly­co­phron, Pin­dare, Sap­pho ain­si que Ché­rile ; voir en­core Ca­tulle, Ho­race, Ju­vénal, Lu­crèce, Mar­tial, Ovide, Ti­bulle ; voir en­fin Pé­trarque et Baïf, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Do­rat, Du Bel­lay, Jo­delle, La Pé­ruse, Ma­gny, Mu­ret, Pe­le­tier, Ron­sard, Sainte-Marthe, Sa­lel, Scève, Ta­hu­reau, Tyard.]


 

«««  #  »»»

Theocrite. Poëte, sy­ra­cu­sien, bu­co­li­queus, sym­ma­chien.

Theocrite fils de Praxa­gore ou de Sym­mache & de Phy­line estoit de Syra­cuse, & flo­ris­soit du temps de Pto­le­mee fils de Lage. Sa buco­lique poë­sie que nous lisons tous les iours a esté imi­tee par Ver­gile.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 260v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_527]
(texte original).

[Voir aussi poete et Alcee, Ana­creon, Co­rinne, He­siode, Ho­mere, Ly­co­phron, Pin­dare, Sap­phon ain­si que Che­rile ; voir en­core Ca­tule, Ho­race, Iu­ue­nal, Lu­crece, Mar­tial, Ouide, Ty­bulle ; voir en­fin Pe­trarque et Au­rat, Baif, Bel­lay, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Io­delle, Ma­gni, Mu­ret, Pel­le­tier, Pe­ruse, Pontus de Thiard, Ron­sard, Saincte Marthe, Sa­lel, Sceue, Ta­hu­reau.]