««« Al­cée »»»

 

~#~














 

Alcée. Les­bien, haut-bruyant, ly­rique, mor­dant.

Plusieurs poètes excel­lents ont eu ce même nom : Cestui-ci était Mity­lé­néan, lequel par la mor­dante gra­vi­té de ses vers en a chas­sé plu­sieurs de Mity­lène.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 10r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_26]
(texte modernisé).

[Voir aussi poé­sie et Sap­pho, ain­si que Ana­créon, Co­rinne, Hé­siode, Ho­mère, Ly­co­phron, Pin­dare, Théo­crite et Ché­rile ; voir en­core Ca­tulle, Ho­race, Juvé­nal, Lucrèce, Martial, Ovide, Ti­bulle, Vir­gile et Pé­trarque ; voir en­fin Baïf, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Do­rat, Du Bel­lay, Jo­delle, La Pé­ruse, Ma­gny, Mu­ret, Pe­le­tier, Ron­sard, Sainte-Marthe, Sa­lel, Scève, Ta­hu­reau, Tyard.]


 

«««  #  »»»

Alcee. Les­bien, haut-bruiant, ly­rique, mor­dant.

Plusieurs poëtes excel­lens ont eu ce mesme nom: Ces­tui-ci estoit Mity­le­nean, lequel par la mor­dante gra­ui­té de ses vers en a chas­sé plu­sieurs de Mity­lene.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 10r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_26]
(texte original).

[Voir aussi poe­sie et Sap­phon, ain­si que Ana­creon, Co­rinne, He­siode, Ho­mere, Ly­co­phron, Pin­dare, Theo­crite et Che­rile ; voir en­core Ca­tule, Ho­race, Iu­ue­nal, Lu­crece, Mar­tial, Ouide, Ty­bulle, Vir­gile et Pe­trarque ; voir en­fin Aurat, Baif, Bel­lay, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Io­delle, Ma­gni, Mu­ret, Pel­le­tier, Pe­ruse, Pon­tus de Thiard, Ron­sard, Saincte Marthe, Sa­lel, Sceue, Ta­hu­reau.]