««« La Pé­ruse »»»

 

~#~














 

La Péruse. Savant, grave, co­thur­né, sen­ten­cieux, tra­gique, se­cond Ron­sard, en­san­glan­té, mé­déan, accort.

Si la mort notre com­mune en­ne­mie n’eût été en­vieuse de l’hon­neur qu’appor­tait à la France J. de La Pé­ruse, poète tra­gique, et qu’elle ne l’eût pré­ve­nu, il pro­met­tait par son heu­reux com­men­ce­ment, et pu­bli­ca­tion de sa Mé­dée, qu’on l’es­ti­me­rait des pre­miers en son genre d’écrire.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 202r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_410]
(texte modernisé).

[Pérusins. Vers.]

[Voir aussi jalousie]

[Voir aussi poé­sie et Baïf, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Do­rat, Du Bel­lay, Jo­delle, Ma­gny, Mu­ret, Pe­le­tier, Ron­sard, Sainte-Marthe, Sa­lel, Scève, Ta­hu­reau, Tyard ; voir en­core Alcée, Co­rinne, Ho­mère, Ly­co­phron, Pin­dare, Sap­pho et Ché­rile ; voir enfin Ca­tulle, Ho­race, Ovide, Ti­bulle, Vir­gile et Pé­trarque.]


 

«««  #  »»»

Peruse. Sca­uant, graue, co­thur­né, sen­ten­tieus, tra­gique, se­cond Ron­sard, en­san­glan­té, me­dean, accort.

Si la mort nostre com­mune en­ne­mie n’eut esté en­uieuse de l’hon­neur qu’appor­toit à la France I. de la Pe­ruse, poete tra­gique, & qu’elle ne l’eut pre­ue­nu, il pro­met­toit par son heu­reus com­men­ce­ment, & pu­bli­ca­tion de sa Me­dee, qu’on l’es­ti­me­roit des pre­miers en son genre d’escrire.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 202r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_410]
(texte original).

[Perusins. Vers.]

[Voir aussi ialousie]

[Voir aussi poe­sie et Au­rat, Baif, Bel­lay, Bel­leau, But­tet, Des Au­tels, Io­delle, Ma­gni, Mu­ret, Pel­le­tier, Pon­tus de Thiard, Ron­sard, Saincte Marthe, Sa­lel, Sceue, Ta­hu­reau ; voir en­core Alcee, Co­rinne, Ho­mere, Ly­co­phron, Pin­dare, Sap­phon et Che­rile ; voir enfin Ca­tule, Ho­race, Ouide, Ty­bulle, Vir­gile et Pe­trarque.]