««« alar­me »»»

« alarmes » dans :
Tahu­reau
1554 [1870]
~ Main, douce main…
Jean de La Taille
1573
~ Si jamais gen­til­homme…
Cour­tin
1581
~ Que me servent ces cris…
La Jessée
1583
~ Qu’on nombre l’Ost…
Blan­chon
1583
~ Comme quand la Cumaine…
Claude Gar­nier
1609
~ Par le milieu…

~#~














 

Alarme. Épou­van­table, su­bit, effrayant ou ef­froyable, dan­ge­reux, chaud, mar­tial, haut-bruyant, fu­rieux, éton­nant, atta­qué, bel­li­queux, émou­vant, haut-crié, tu­mul­tueux, im­pro­viste, nui­tal, sou­dain, tur­bulent.

Cette diction est prise tant au mas­cu­lin que fémi­nin genre.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 10r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_26]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Alarme. Espou­uan­table, su­bit, effraiant ou ef­froiable, dan­ge­reus, chaud, mar­tial, haut-bruiant, fu­rieus, eston­nant, atta­qué, bel­li­queus, esmou­uant, haut-crié, tu­mul­tueus, im­pro­uiste, nui­tal, sou­dain, tur­bu­lent.

Ceste dic­tion est prinse tant au masc. que fem. genre.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 10r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_26]
(texte original).