Jean-Baptiste CHASSIGNET (v. 1570-1635)
Assieds-toi sur le bord…
Besançon, Nicolas de Moingesse, 1594.
ouvrir sur Gallica : sonnet V, p. 27.

ASsies toy sur le bort d’vne ondante riuiere

Tu la verras fluer d’vn perpetuel cours,
Et flots sur flots roulant en mille & mille tours
Descharger par les préz son humide carriere

Mais tu ne verras rien de ceste onde premiere
Qui n’aguiere couloit, l’eau change tous les iours,
Tous les iours elle passe, & la nommons tousiours
Mesme fleuue & mesme eau, d’vne mesme maniere.

Ainsi l’homme varie, & ne sera demain
Telle comme auiour-d’huy du pauure cors humain
La force que le tems abbreuie, & consomme:

Le nom sans varier nous suit iusqu’au trespas,
Et combien qu’au iour-d’huy celuy ne sois ie pas
Qui viuois hier passé, tousiours mesme on me nomme.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

ASsies toy sur le bort d’vne ondante riuiere

Tu la verras fluer d’vn perpetuel cours,
Et flots sur flots roulant en mille & mille tours
Descharger par les préz son humide carriere

Mais tu ne verras rien de ceste onde premiere
Qui n’aguiere couloit, l’eau change tous les iours,
Tous les iours elle passe, & la nommons tousiours
Mesme fleuue & mesme eau, d’vne mesme maniere.

Ainsi l’homme varie, & ne sera demain
Telle comme auiour-d’huy du pauure cors humain
La force que le tems abbreuie, & consomme:

Le nom sans varier nous suit iusqu’au trespas,
Et combien qu’au iour-d’huy celuy ne sois ie pas
Qui viuois hier passé, tousiours mesme on me nomme.

«««  topos de l’inconstance  »»»
 

En ligne le 20/02/13.
Dernière révision le 11/12/20.