Claude GARNIER (?-v. 1630)
Je compterais…
Paris, Gilles Robinot, 1609.

[…] 

Ie conterois plus aizément
Les flos de l’humide elemant
Et les areines des riuages,
Et la fueillure des boccages,
Et du mont d’Ide les ruisseaus,
Et des Cieus les menus flambeaus,
Que de nombrer toutes les chozes
Qui sont des Atomes éclozes,
On auroit plutôt suputé
Le Monde & son infinité.

[…] 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Ie conterois plus aizément
Les flos de l’humide elemant
Et les areines des riuages,
Et la fueillure des boccages,
Et du mont d’Ide les ruisseaus,
Et des Cieus les menus flambeaus,
Que de nombrer toutes les chozes
Qui sont des Atomes éclozes,
On auroit plutôt suputé
Le Monde & son infinité.

[…] 
 
 

 

En ligne le 11/03/15.
Dernière révision le 03/01/21.