««« pas »»»

« pas » dans :
Marot
1539
~ Ô pas épars…
Ron­sard
1552
~ Ce ne sont qu’haims…
~ Ô traits fichés…
Baïf
1555
~ Et des plus belles mains…
~ Ô pas en vain per­dus…
~ Ma Francine est par­tout…
Du Bellay
1569
~ De quel tor­rent…
Turrin
1572
~ Non autre­ment…
Gou­lart
1574
~ Ô pas épars…
~ Laisse-moi mon Sei­gneur…
Chante­louve
1576
~ Ô pas épars…
Du Pré
1577
~ Que je cherche les champs…
Hes­teau
1578
~ Comme on voit un che­vreuil…
Cour­tin
1581
~ Il était jour…
La Jessée
1583
~ Ô guerre, ô paix…
Du Monin
1585
~ Palis de net por­phyre…
Las­phrise
1597
~ Je pense en toute chose…
Claude Gar­nier
1609
~ Toujours la nuit…
d’Aubi­gné
1616
~ La flûte qui joua…
Cer­ton
1620
~ Par mon che­min…

~#~














 

Pas. Lent, com­pté, grave, stable, me­su­ré, ferme, tar­dif, avan­cé, faux, c.-à-d. bron­chant, morne, com­pas­sé, long, dou­teux, tra­cé, franc, assu­ré, so­lide, for­mé, lar­ron.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 195v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_397]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Pas. Lent, conté, graue, stable, me­su­ré, ferme, tar­dif, aduan­cé, faux, I. bron­chant, morne, com­pas­sé, long, dou­teus, tras­sé, franc, asseu­ré, so­lide, for­mé, lar­ron.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 195v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_397]
(texte original).