««« rang »»»

« rang » ou « rangs » dans :
Phi­lieul
1548 [1555]
~ Maints ani­maux… (Canz., 19)
Du Bellay
1552
~ Ce ne sont pas…
Ron­sard
1552
~ Ce ris plus doux…
Muret
1552
~ Qui en la gaye sai­son…
La Péruse
1555
~ Toujours le vent tem­pê­tant…
Magny
1557
~ Doncques il sera vrai…
Ellain
1561
~ Être au Palais…
Chante­louve
1576
~ En noble sang…
Robert Gar­nier
1579
~ Que les rocs Capha­rés…
La Jessée
1583
~ Je te sondais ain­si…
Jacques de Romieu
1584
~ Que servent ces œil­lets…
Du Monin
1585
~ Bouche, riche cité…
d’Avost
1587
~ L’Or de ces beaux che­veux…

~#~














 

Rang. Dis­po­sé, nom­breux, ordon­né, sui­vi, beau, com­pas­sé, égal, agen­cé.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 225v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_457]
(texte modernisé).

[Rangé. Camp, esca­dron ou sca­dron.]


 

«««  #  »»»

Rang. Dis­po­sé, nom­breus, ordon­né, sui­ui, beau, com­pas­sé, egal, agen­cé.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 225v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_457]
(texte original).

[Rangé [+rengé]. Camp, esca­dron ou sca­dron.]