««« som­met »»»

« sommets » ou « sommet » dans :
Baïf
1552
~ Mets-moi au bord…
La Haye
1553
~ Ainsi qu’au temps d’ai­rain…
Du Bellay
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Robert Gar­nier
1568
~ Plutôt, du jour flam­bant…
De­saurs
1589
~ Main mille fois…
Certon
1620
~ Prés verdis de gazons…

~#~














 

Sommet. Haut ou hau­tain, émi­nent, poin­tu, dé­cou­vert, sour­cil­leux, four­chu, très-haut, fier, che­nu, extrême, her­bu, mon­tueux, porte-nue, aigu, éle­vé, tê­tu.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 249r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_504]
(texte modernisé).

[Voir aussi cime.]


 

«««  #  »»»

Sommet. Haut ou hau­tain, emi­nent, poin­tu, des­cou­uert, sour­cil­leus, four­chu, tres­haut, fier, che­nu, extreme, her­bu, mon­tueus, porte-nue, agu, esle­ué, tes­tu.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 249r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_504]
(texte original).

[Voir aussi cime.]