Amadis JAMYN (v. 1540-1593)
Tant de feux aux carfours…
Paris, Mamert Patisson, 1575.

Tant de feux és carfours deçà delà semez
Pour fester de sainct Iehan la fatale naissance
Vous rapportent aux yeux & à la souuenance
Combien par vos beautez de feux sont allumez.

Les cœurs des mieux voyans soudain sont enflammez
Comme vn soufre qui prend des flames la substance:
Plus on boit vos regards, plus croist la violence,
Aumoins si comme moy ils en sont consommez.

Comme autour de ces feux chacun rit, saute, & chante
Plus en plus s’esgayant tant plus le feu s’augmente
Et monte en Pyramide à la voûte des cieux.

Ainsi plus vous voyez ma saincte flame esprise
Qu’vn soufflet de soupirs en scintilles attise
Tant plus vous en moquez & vostre œil est ioyeux!

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Tant de feux és carfours deçà delà semez
Pour fester de sainct Iehan la fatale naissance
Vous rapportent aux yeux & à la souuenance
Combien par vos beautez de feux sont allumez.

Les cœurs des mieux voyans soudain sont enflammez
Comme vn soufre qui prend des flames la substance:
Plus on boit vos regards, plus croist la violence,
Aumoins si comme moy ils en sont consommez.

Comme autour de ces feux chacun rit, saute, & chante
Plus en plus s’esgayant tant plus le feu s’augmente
Et monte en Pyramide à la voûte des cieux.

Ainsi plus vous voyez ma saincte flame esprise
Qu’vn soufflet de soupirs en scintilles attise
Tant plus vous en moquez & vostre œil est ioyeux!

 

En ligne le 26/08/18.
Dernière révision le 27/11/20.