««« souf­fle­ment »»»

« souffle­ment » ou « souffle­ments », « souf­flet », « souf­fler », « souffles » ou « souffle » dans :
Ron­sard
1553
~ Toujours ne tem­pête…
Fon­taine
1555
~ Mon petit fils… [strophe 4]
Jamyn
1575
~ Tant de feux aux car­fours…
de Brach
1576
~ Vous vent, vous nau­to­nier…
Pontay­me­ri
1594
~ Thétis ne verse pas…
Angot
1603
~ Je ne crains d’Aqui­lon…
Claude Gar­nier
1609
~ Toujours la nuit…
Cer­ton
1620
~ Par mon che­min…

~#~














 

Souffle­ment ou Soufflet. Ven­teux, fort, trem­blant ou trem­blo­tant, allu­meur, creux, va­ga­bond, éven­tant, doux, en­flé, tem­pé­tueux, bo­ré­al, fou­droyant, zé­phy­rin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 250v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_507]
(texte modernisé).

[Âpre-soufflant. Aqui­lon.]

[Doux-soufflant /-s. Sou­pirs, Zé­phyre.]

[Soufflant. Vent.]

[Soufflée. Voile à vo­guer.]

[Souffle-feu. Che­val, tau­reau.]

[Souffle­teux /-euses. Bo­rée, forge, mains, Vent.]

[Souffle-venin. Dra­gon.]


 

«««  #  »»»

Souffle­ment ou Soufflet. Ven­teus, fort, trem­blant ou trem­blo­tant, allu­meur, creux, va­ga­bond, esuen­tant, doux, en­flé, tem­pes­tueus, bo­re­al, fou­droiant, ze­phi­rin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 250v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_507]
(texte original).

[Aspre-souflant. Aqui­lon.]

[Doux-soufflant /-ans. Sous­pirs, Ze­phyre.]

[Souflant. Vent.]

[Souflee. Voile à vo­guer.]

[Souffle-feu. Che­ual, tau­reau.]

[Souffle­teus [+soufle­teus] /-euses. Bo­ree, forge, mains, Vent.]

[Soufle-venin. Dra­gon.]