Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Mourir d’extrême angoisse…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.

Movrir d’extreme angoisse, & n’oser se complaindre,
Abandonner le bien, & le mal receuoir,
Cognoistre toute chose, & rien n’aperceuoir,
Tousiours haut aspirer, & iamais haut n’attaindre.

Seruement s’affranchir, & librement s’astraindre,
S’acquiter de sa charge, & trahir son deuoir,
Bannir de soy la ioye, & le dueil conceuoir,
Desesperer sans crainte, & l’esperance craindre.

Ce sont les loyx qu’Amour de son trait engraua
Au marbre de mon cœur, alors qu’il m’esclaua :
Pour les garder tousiours comme saintes, & stables.

Las! depuis ie les tiens comme Articles de foy,
Ou comme poinctz de Droit: qu’esgaller i’oseroy
Aus dix Commandementz, & mesme aus douze Tables.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Movrir d’extreme angoisse, & n’oser se complaindre,
Abandonner le bien, & le mal receuoir,
Cognoistre toute chose, & rien n’aperceuoir,
Tousiours haut aspirer, & iamais haut n’attaindre.

Seruement s’affranchir, & librement s’astraindre,
S’acquiter de sa charge, & trahir son deuoir,
Bannir de soy la ioye, & le dueil conceuoir,
Desesperer sans crainte, & l’esperance craindre.

Ce sont les loyx qu’Amour de son trait engraua
Au marbre de mon cœur, alors qu’il m’esclaua :
Pour les garder tousiours comme saintes, & stables.

Las! depuis ie les tiens comme Articles de foy,
Ou comme poinctz de Droit: qu’esgaller i’oseroy
Aus dix Commandementz, & mesme aus douze Tables.

 

En ligne le 25/11/05.
Dernière révision le 20/11/20.