««« mar­bre »»»

« mar­bre » dans :
François Habert
1549
~ Celui qui voir…
Du Bellay
1549
~ Fasse le Ciel…
1550
~ Ces cheveux d’or, ce front…
~ Rendez à l’or…
~ Ni par les bois…
1558
~ Sur la croupe d’un mont…
Ron­sard
1552
~ Ce beau corail…
Le Caron
1554
~ Claire en beau­té…
Buttet
1561
~ Trait, flamme, et lacs d’amour…
~ Ô blonds che­veux…
Bel­leau
1565
~ Amour étant las­sé…
Baïf
1573
~ Trait, feu, piège d’Amour…
Jean de La Taille
1573
~ Ô cœur ingrat…
Jo­delle
1575
~ Ton Neptun mon Binet
1870 (av. 1574)
~ Oncques trait, flamme ou lacs…
Chante­louve
1576
~ En noble sang…
La Jessée
1583
~ Mourir d’ex­trême angoisse…
Isaac Habert
1585
~ Tout ce qui est com­pris…
De­saurs
1589
~ Main mille fois…
Louven­court
1595
~ Les traits, le feu, les nœuds…
Ver­meil
1600
~ Puisque tu veux domp­ter…
Claude Gar­nier
1609
~ Ô beaux yeux bruns…
Certon
1620
~ Qui vante qui vou­dra…

~#~














 

Marbre. Dur, blême, spar­tain, froid, po­li, nu­mi­dien, ta­ve­lé, c.-à-d. mar­que­té ou mou­che­té, so­lide, lui­sant, co­lo­ré, pa­rien, blanc, essuyé, glis­sant, uni, éla­bo­ré, su­perbe, en­dur­ci, ani­mé, pleu­rant ou pleu­rard, noble, en­gour­di, im­pri­mé, ser­pen­tin, beau, net, on­doyant, lis­sé, apla­ni, phry­gien, ou­vrier, azu­ré.

Il y a diverses espèces et cou­leurs de Marbre qu’on ne sau­rait par­ti­cu­liè­re­ment dési­gner pour le grand nombre, et la variable diver­si­té qui s’en trouve. Mais on tient le Marbre vert pour le plus gai et le plus riche, signam­ment celui qui vient de Lacé­dé­mone.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 157v°-158r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_321_322]
(texte modernisé).

[Marbré. Pavé.]

[Marbrin /-ine /-s. Albâtre, blan­cheur, col, co­lonne, dents, doigts, épaules, gorge, image, la­by­rinthe, mains, pa­lais, pa­vé, pierre, pi­lier, salle, sta­tue, temple, thé­âtre, tombe ou tom­beau.]

[Voir aussi por­phyre]


 

«««  #  »»»

Marbre. Dur, blesme, spar­tain, froid, po­li, nu­mi­dien, ta­ue­lé, I. mar­que­té ou mou­che­té, so­lide, lui­sant, co­lo­ré, pa­rien, blanc, essuié, glis­sant, vni, ela­bou­ré, su­perbe, en­dur­ci, ani­mé, pleu­rant ou pleu­rard, noble, en­gour­di, im­pri­mé, ser­pen­tin, beau, net, on­doiant, lis­sé, appla­ni, phry­gien, ou­urier, azu­ré.

Il i a diuerses especes & cou­leurs de Marbre qu’on ne sçau­roit par­ti­cu­lie­re­ment desi­gner pour le grand nombre, & la variable diuer­si­té qui s’en trouue. Mais on tient le Marbre verd pour le plus gai & le plus riche, signam­ment celui qui vient de Lace­de­mone.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 157v°-158r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_321_322]
(texte original).

[Marbré. Paué.]

[Marbrin /-ine /-s. Albastre, blan­cheur, col, co­lomne, dens, doigts, espaules, gorge, image, la­by­rinthe, mains, pa­lais, pa­ué, pierre, pi­lier, salle, sta­tuë, temple, the­atre, tombe ou tom­beau.]

[Voir aussi por­phyre…]